Kankan : Saisie d’une importante quantité de chanvre indien par la Police

Le commissariat central de la police de Kankan par le biais des Donzo (chasseurs traditionnels) vient de mettre main sur un présumé trafiquant et revendeur de chanvre indien qu’il (commissariat) filait depuis un très bon moment. Il s’agit d’une quantité de 37Kg emballée dans deux sacs (25Kg et 12Kg) en provenance de la sous-préfecture de Saladou, préfecture de Mandiana.

Selon le commissariat central, Abdoulaye Sanoh, ce prévenu du nom de Daye Condé est un habitué des faits et était sous la filature des services de sécurité. Il fut donc appréhendé grâce à l’initiative de sécurisation de la ville enclenchée par le préfet Aziz Diop : « Ce monsieur est un dealer de la ville, longtemps il nous a été signalé qu’il est le tuteur de presque tous les grands bandits qui viennent fumer leurs drogues chez lui avant de sortir. J’ai envoyé une première fois une mission, mais qu’il l’a trouvé à Mandiana à la recherche du chanvre indien donc nous n’avons pas pu mettre main sur lui. Et c’est un monsieur qui prétend aller dans les radios privées pour dire que la police est venue derrière lui et pourtant qu’l n’est pas un dealer, qu’il ne vend rien, qu’il est simple etc… Et par la suite, Dieu Faisant les choses, grâce à la bonne idée et à la diligence de Mr le préfet dans le cadre de la sécurisation de la préfecture. Les villages ont organisé aussi des comités de vigilences. Mr Daye Condé en provenance de Mandiana a été appréhendé dans le district de Frouban sur sa moto avec deux sacs de chanvre indien qui a été interpelé et mis à la disposition de la sous-préfecture de Balandou dont le sous-préfet m’a appelé et je lui ai demandé de le déposer directement car c’est un monsieur qui est recherché par les services de sécurité. C’est ce qui fut fait et il a été déposé au commissariat central le Dimanche 10 Novembre. Nous avons procédé aux auditions, il reconnaît bien les faits de sa forfaiture et il sera présenté devant le procureur les heures qui suivent. » a-t-il expliqué à la presse ce Mardi 11 Novembre.

Quant au présumé trafiquant, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Cependant, il affirme faire ces transactions pour une personne des services de sécurité qui lui paierait après chaque mission une somme de 500.000fg. Daye Condé déjà transféré devant le parquet serait né en 1983, marié père des enfants résidant au quartier Missiran (banlieue Ouest).

Lamine Toutè Kaba
Correspondant kalenews dans la région
621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :