Kankan : L’opérateur économique Mamady Doumbouya se dit victime de la justice dans un litige

Depuis des mois un litige oppose l’opérateur économique Mamady Doumbouya alias Wassolon Import/Export à la famille de feu Karamo Kaba dit Feler autour d’un contrat de bail d’un magasin au quartier Kabada1. Selon l’opérateur économique qui s’est confié à notre rédaction, c’est un sentiment d’injustice qui mine autour de lui qui risque de le voir perdre ses actions sans être allé au bout de ce qui a été convenu il y’a des années.

« J’ai pris le magasin en 2008 mais, c’est en 2014 que j’ai dit au propriétaire Mr Karamo Kaba dit Feler de me le donner en bail. Ce qui fut fait. Dans le contrat on avait dit que les entretiens seront ajoutés sur les montants arrêtés. À cette date, les témoins étaient Sidiki Belmondo Kaba, Oumar Zidane Fofana ainsi que le jeune frère de Karamo Kaba qui s’appelle Sadikou Lamine Kaba. Et du coup j’ai payé 43.200.000  GNF qui correspondent aussi à la location de 2014 à 2020. Il faut préciser que cette somme est relative aux frais de bail du lieu. Même le forage qui est là, c’est moi qui l’ai fait.

En 2017, j’ai été victime de vol de plus de 150.000.000 GNF. Ce qui m’a amené à faire des rénovations en sécurisant le bâtiment. Il a été dit en clair qu’aucune résiliation de contrat n’est possible sans l’amortissement des frais de bail et des dépenses effectuées. À la même époque, la famille est venue me demander de l’argent pour les frais d’hospitalisation de Mr Karamo Kaba, que j’ai donnés mais, malheureusement il n’a pas pu survivre. C’est après ce décès que tout est  compliqué. Puisque le neveu de feu Karamo Kaba est allé faire une procuration sur laquelle il était dit que c’est à lui que les locations seront payées. Mais, personne de la famille ne m’a fait savoir de cette décision familiale. Après un moment, ce dernier m’a appelé qu’il a donné le lieu en bail à Aliou Kalan et il m’a dit d’aller voir celui-ci qui est un ami afin qu’on arrête quelque chose. Je suis rentré en contact avec lui qui avait compris mon amertume par rapport aux dépenses que j’ai faites mais, finalement les choses ont mal tourné puisqu’il (Aliou) m’a dit des propos irrévérencieux. Il m’a néanmoins dit de demander à Banagly Kaba (le neveu), pour ce que lui (Aliou) a investi. Lorsque j’ai demandé à la famille, on m’a fait savoir qu’Aliou leur a donné pour le moment 170.000.000 GNF. Ensuite, je suis revenu voir Aliou Kalan et lui ai dit que je m’engage à payer les 170.000.000 GNF. Comme il ne voulait pas se retirer d’affaire j’ai appelé sa femme et lui ai dit de dissuader son mari pour cette affaire de bail. Avant même l’expiration du contrat de bail sans même compter aussi les dépenses supplémentaires effectuées. Bangaly nous a envoyé un préavis le 25 Septembre 2020 afin de quitter le lieu. Il m’a assigné en  justice et c’est là que j’ai pris mon avocat afin que je sois rétablisse dans mes droits », dit-il à notre micro.

Quant à la procédure judiciaire, Mamady Doumbouya dit Wassolon Import/Export dit être déçu de la délibération. Car, selon lui, la famille a manipulé ceux qui avaient la charge du dossier : « Après mon constat sur ce qu’il (Bangaly) était en train de manigancer. J’ai engagé un deuxième avocat pour défendre mes droits et intérêts car, je ne suis pas au courant du nouveau bail et aucun droit commercial n’est respecté par la famille. Mon avocat a montré à la justice qu’un petit fils ne peut pas hériter d’un bien de son grand-père tant qu’un héritier direct est en vie. Le juge Oumar Kadiatou Sylla est parti au contraire. Le juge OKS a fait un transport judiciaire et dit que les autres sont sortis sauf moi. Je lui ai dit que ce n’est pas dans les mêmes conditions on a pris les magasins. Parce que la famille me doit et mon contrat n’est pas fini. Comme ce juge est incapable on a demandé à ce qu’on lui retire le dossier. Comme le président du tribunal avait voyagé sur Conakry, ce même OKS a transféré le dossier à un de ses complices du nom de Mohamed Lamine Touré. Je me suis déplacé pour rencontrer ce dernier et lui ai dit de dire la vérité et rien que la vérité au nom de Dieu. Pour vous dire, que je connais la loi. J’ai envoyé le message à mes employés de payer la location de Janvier 2021 car, le litige qui est entre nous concerne avant 2021. Mais, Bangaly a refusé et j’ai même le chèque avec moi. J’ai informé le juge, mon avocat et même le chef de greffe Me Bony qui a dit que le tribunal doit l’obliger à prendre l’argent. Le chèque est toujours disponible à la boutique. À mon fort étonnement, ce juge s’est prononcé en disant simplement que j’ai des arriérés de Janvier, Février, Mars, Avril, Mai et Juin et qu’il me condamne, admettant mon avocat a demandé 250.000.000 GNF comme les frais d’entretien et de dommage mais, moi je n’avais pas dit ça à mon avocat. J’ai même dit à mon avocat Me Aly Diané ne pas dire ce que je n’ai pas dit et avant de dire quoi que ce soit, qu’il doit me demander. C’est là-bas que j’ai compris que quelque chose tournait avec ma défense. La justice a rejeté cette demande et me condamne au paiement de 12.000.000 GNF d’arriérés à Bangaly Kaba et 10.000.000 GNF de dommage d’intérêts. Il a instruit à ce que je quitte le lieu par la force. Comme j’ai su que je suis victime d’injustice, je passe par votre site pour que le monde soit au courant de tout surtout le ministre de la défense voire le chef de l’Etat », ajoute-t-il.

Pour l’heure, la famille de feu Karamo Kaba passe à la vitesse supérieure. Des briques sont déposées à la devanture du magasin de Mamady Doumbouya.

Lamine Toutè Kaba

621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :