Kankan : L’interdiction des prières nocturnes diversement appréciée par les religieux

La décision d’interdiction des prières nocturnes collectives dans les mosquées continue de susciter la réaction des fidèles musulmans. Dans la préfecture de Kankan, cet acte du Secrétariat Général des Affaires religieuses est diversement apprécié par les religieux.

Certains ne soutiennent pas que le secrétariat général des affaires religieuse interdise les prières nocturnes pendant que d’autres prières collectives pouvant réunir des centaines de personnes dans les mosquées sont autorisées. Ils proposent au Secrétariat général des affaires religieuses et à l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire d’imposer aux populations le respect des gestes barrières contre le Covid-19 en lieu et place de la décision d’interdiction.

Par contre, d’autres estiment que  l’interdiction des prières nocturnes collectives ne devrait pas faire l’objet de débat puisque, défendent-ils, cette prière nocturne n’est pas une obligation dans les mosquées : « elle peut également se faire à la maison ».

Selon nos informations, certains imams de Kankan auraient bravé l’interdiction pour diriger clandestinement la prière la nuit dernière. La ligue islamique régionale serait informée et qu’elle prévoirait des sanctions contre les contrevenants.

Nous y reviendrons

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région

621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :