Kankan : Le MPDG dénonce des irrégularités et réfute les résultats de la CEPI

C’est dans un point de presse tenu ce Jeudi 26 Mars à son siège de Kankan au quartier Senkefra2 que la coordination régionale du MPDG (Mouvement populaire démocratique de Guinée) a dénoncé un certain nombre de points qui, selon elle entrave la crédibilité du double scrutin dans la préfecture de Kankan.

La propagande contre le MPDG, l’usurpation des voix en faveur de la mouvance, l’immixtion des autorités locales et de certains hauts cadres de l’État et le comportement de certains chefs de quartiers sont entre autres les quelques points énuméres par le parti de Siaka Barry ancien ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique.

Lisez plutôt :

CONFERENCE DE PRESSE

  • Vu les différentes fraudes orchestrées par le parti au pouvoir et les autorités de Kankan en complicité naturellement avec la CEPI de Kankan le 22 Mars 2020 (le jour du vote)
  • Vu la façon dont les isoloirs ont été transportés par les agents de force de l’ordre dans les lieux inconnus, souvent à l’absence des délégués de notre parti pour le dépouillement.
  • Vu la falsification des procès-verbaux dans les CESPI avant leur acheminement à Kankan
  • Vu l’implication directe des autorités administratives dans les différents processus de l’élection
  • Vu la magouille caractérisée autour de la centralisation à la commune urbaine de Kankan
  • Vu la corruption et les trafics d’influence autour de ce processus électoral.

Le MPGD (Mouvement populaire démocratique de guinée) à travers sa coordination régionale et préfectorale décide de se retirer de la centralisation des résultats et cesse de reconnaitre les résultats qui sortiront de cette centralisation. Nous pensons que nous ne pouvons pas cautionner cette pagaille qui est tout sauf une élection.

Le jour du vote, nous avons noté beaucoup d’irrégularités sur le terrain dont entre autre :

  • La propagande, la désinformation, la diffamation et les intimidations de Taliby DABO à travers son media mille colline le jour même du vote.
  • Les agents recrutés par le RPG pour apprendre aux gens comment voter en face des bureaux de vote
  • Les assesseurs des bureaux de votes dans l’isoloir pour procéder aux votes à la place des votants.
  • Les chefs de quartier qui venaient avec des enveloppes d’argent et des enveloppes des cartes d’électeurs pour donner aux présidents des bureaux de votes dans le but de faire voter les cartes non distribuées. Nous avons remarqué ça dans les bureaux de Mballia farako à côté de la mosquée et beaucoup d’autres lieux.
  • Les loubards érigés en agents de sécurité en lieu et place de USSEL ont été recrutés par le rpg et stationnés en face des isoloirs pour donner des instructions aux votants et parfois ils votaient à leurs places. Etc.

Après le vote les agents de USSEL ont débarqué dans plusieurs bureaux de vote pour transporter les urnes à des destinations inconnues sans nos délégués, ce qui nous a empêché d’être en possession de certains procès-verbaux, nous pensons que les urnes ont été remplacés par d’autres urnes préalablement établies pour la fraude.

Nous avons déployé les délégués et les superviseurs dans toutes les sous-préfectures de kankan. Et ces délégués ont remonté les pv qui ont été directement centralisés par notre QG mais à notre fort étonnement, nous avons remarqué que tous ces procès-verbaux ont été changés en faveur du RPG. A titre illustratif, nous allons citer quelques exemples :

  • A Fodékariah Ballima qui est un district de Batè Nafadji, de surcroit le village natal du président Siaka BARRY, nous avons obtenu à travers le pv du vote :  608 voix à l’uninominal et 772 voix sur la liste nationale. A notre fort étonnement nous avons remarqué sur le procès-verbal qui a été acheminé pour la centralisation pour toute la sous-préfecture de Batè-Nafadji 555 VOIX à l’uninominal et 800 VOIX sur la liste nationale.
  • A Tokounou, d’après les différents pv que nous avons reçus le soir du vote de quelques bureaux de vote, on était à 1230 VOIX sur la liste nationaleet 890 VOIX à l’uninominal, sans compter les trentaines de bureaux de vote qu’on avait pas encore à notre possession. Le président de la CESPI Abou Kourouma en complicité avec le sous-préfet et le superviseur de la CEPI déployé pour le vote ont changé intégralement les pv en donnant 120 VOIX au MPDG et tout le reste au RPG.
  • A Tintioulén on nous a attribué carrément zéro dans les procès-verbaux tandis qu’il y a des villages dans lesquels on a battu le RPG
  • A Balandou où notre candidat à l’uninominal est originaire nous avons récolté 2000 VOIX avant de recevoir tous les bureaux de votes, nous avons remarqué là-bas aussi qu’à la centralisation nous n’avions pas plus de 185 VOIX. Etc.

Nous nous posons la question de savoir si kankan est une république dans la république ou bien si c’est parce que quelques cadres gelés et cyniquesaujourd’hui aux affaires ont juste décidés de piétiner les droits civiques les plus élémentaires d’une population dont la déception s’accroit au jour le jour ou encore si c’est parce que le camarade président SIAKA BARRY est un fils de Kankan . Nous nous demandons l’origine réelle de cette haine manifeste et surtout de ce manque de considération à l’égard de la jeunesse de Kankan .

Nous pensions qu’au moins, après toutes les fraudes orchestrées à ciel ouvert le jour du scrutin, nos voix obtenues n’allaient pas être falsifiées de façon foncièrement délibérée à travers surtout la complicité manifeste des autorités censées garantir la stabilité du scrutin.

Nonobstant tous ces problèmes ; Nous pensons que c’est sciemment fait car d’après nos enquêtes, il a été instruit à toutes les autorités rurales de faire 100% pour le RPG sinon elles perdraient leurs postes. C’est ainsi ils ont multiplié les pv vierges pour les remplir exclusivement en faveur du RPG. D’où la présence physique de Bourema Condé, le ministre Diané et d’autres à Kankan.

A la centralisation, Mamby CAMARA règne en maitre absolu en sa qualité de rapporteur de la CEPI et Coordinateur régional du RPG ; c’est lui qui dicte les pv et de façon éhontée il se permet de dicter les pv en faveur du RPG. Lorsqu’il a été appréhendé par notre observateur sur place, il a menacé de l’expulser de la salle s’il continue à se mêler de ce qu’il fait avant de citer un adage qui dit que : « les riches pérennisent leur richesse en grignotant chez les pauvres »

Pour avoir signalé ces tentatives de fraudes, nous avons été violemment attaqués dans certains bureaux de votes à l’image de celui numéro 1qui était situé au carrefour doundounfogbe dans le quartier kabada 2.

Donc, nous pensons que cette démagogie orchestrée par la CEPI à sa tête Mballou KABA, qui est d’ailleurs le principal artisan de cette fraude électorale et toutes les autorités administratives de Kankan en rapport avec elle se passera sans nous.

Force est de reconnaitre que la mouvance est en train de donner raison à la l’opposition dite républicaine qui a refusé de participer à cette élection qu’elle qualifiait de mascarade avant le jour j.

Nous interpellons de vives voix le gouverneur de la région administrative de Kankan, le général Mohamed Gharé ; le préfet, Mr Aziz Diop , le maire de la commune urbaine , Mr Mory Diakité de bien vouloir s’impliquer au nom de l’autorité qu’ils incarnent pour que notre parti soit rétabli dans ses droits les plus absolus ;ceux de l’attribuer ses voix acquis dans un dur labeur exceptionnel .

Nous comptons déposer des lettres d’information pour une manifestation pacifique auprès du gouvernorat, de la préfecture et de la mairie. Dans les jours à venir, si rien n’est fait, nous allons nous faire entendre par tous les moyens légaux car trop c’est trop.

Kankan le 26/03/2020

Le coordinateur régional

Adama KOUROUMA

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région

621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :