Kankan : L’alliance pour la nouvelle constitution installe ses structures

Quelques jours seulement après le soutien du conseil régional des organisations de la société civile au projet de la nouvelle constitution, une plateforme d’organisations issus de plusieurs structures sociales (dont SLECG, SNE, CNECG, AESPAC…) vient de manifester son désir d’accompagner la mouvance pour un éventuel référendum à travers l’ANC (alliance pour la nouvelle constitution), d’où la mise en place de trois cellules locales (régionale, préfectorale et communale). Ces installations ont eu lieu le Lundi 10 Juin.

Pour Aboubacar Sylla secrétaire général du bureau national de la dite alliance c’est pour vulgariser le projet de la nouvelle constitution qu’il est impératif d’installer les antennes de l’ANC dans le Nabaya : « C’est nous qui avons initié cette alliance. Déjà il y’a eu plus de 3000 adhérents avant l’installation et, maintenant que c’est fait on aura plus de 5000 adhérents. Nous avons remarqué qu’à Kankan il y’a la qualité des membres que n’importe quelle autre ville. L’engouement ici est plus grand que celui de Conakry car, Kankan est la plus grande ville de l’intérieur. » Dit-il à kalenews.org.

Quand à Fabou Koulibaly, coordinateur régional de l’ANC cette structure locale adoptera des stratégies afin de persuader les citoyens : « Cette alliance a un seul objectif. Celui de battre campagne auprès des populations afin qu’ils adhèrent la cause commune qui n’est rien d’autre que l’adoption d’une nouvelle constitution. Parce qu’on a constaté que dans l’actuelle constitution qu’il y’a assez d’insuffisances. Pour que la constitution soit le reflet soit l’expression de la volonté commune de tous les citoyens de la Guinée. Pour des stratégies, nous allons tenir des communications à travers les médias, nous allons également faire le porte à porte pour faire comprendre aux citoyens de Kankan. Nous allons leur expliquer à travers un débat, une sensibilisation quelles sont les insuffisances de l’actuelle constitution et les avantages de l’adoption de la nouvelle. Nous sommes prêts pour n’importe quel débat si toute fois il se passe de façon objective. Nous sommes disposés à participer au débat nuit et jour car, c’est dans l’intérêt de tous les guinéens » s’est-il exprimé à notre micro.

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région

621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :