Kankan: Crise intense de carburant

Depuis le week-end dernier, plusieurs stations-service sont fermées déclarant  une crise généralisée de carburant dans toute la ville et ce,  après la déclaration du ministre des hydrocarbures sur les antennes d’une radio relative à l’éventuelle augmentation du prix du carburant.

Depuis, le litre du carburant se négocie entre 12000 et 15000fg au marché noir. Selon les revendeurs, il est difficile d’avoir le carburant à la pompe et ils (revendeurs, ndlr) paient des frais pour les bidons : « les rares qui servent demandent 5000 francs à payer pour chaque bidon de 50 litres. Certains pompistes qui avaient déjà gardé des stocks à leurs domiciles revendent à 13000 le litre d’essence. C’est pourquoi on est obligé de revendre jusqu’à 15000 francs », nous a fait savoir un revendeur de la place.

Pour l’heure, les autorités ne préconisent aucune mesure encore moins de sanction contre ceux qui s’adonnent à cette pratique.

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :