Kankan : 35 ans après, les citoyens se rappellent du président Ahmed Sekou Touré

35 années après sa disparition les guinéens se souviennent du président de la Guinée indépendante, feu Ahmed Sekou Touré. Dans le Nabaya, bon nombre de citoyens qui l’ont connu physiquement ou de par ses actes retiennent de l’homme sa bravoure et sa rigueur dans l’exercice de ses fonctions pendant 26 années de règne (1958-1984). Dans l’ensemble, ils croient qu’il (Ahmed Sekou Touré) n’a pas été compris par ses contemporains et aurait mis le pays sur les rails.

Pour Saran Moussa Camara, enseignant à l’école primaire de FaraKo1, aucun de ses successeurs ne l’a suivi ce qui a entraîné le recul : « Si sékou Touré étais en vie aujourd’hui la Guinée ne serait pas là où elle. Parceque c’etait quelqu’un qui a aimé la Guinée, les Guinéens et l’Afrique. À vrai dire Aucun président n’a marché sur les pas du feu président ça personne. » dit-il.

Bien qu’elle ait une admiration inlassable pour lui, Hadja Hwaba Kaba exprime son amertume contre le feu président qui selon elle, avait privé la ville de kankan de vivres en un moment donné : « Toutes les villes étaient ravitaillées en riz excepté Kankan et, lorsque les femmes transportaient le riz de Kissidougou, de Kindia et de Macenta pour Kankan les militaires leur retiraient pour partir distribuer aux prisonniers. » Elle n’a pas manqué de montrer son affection : « Si non, le pays était bien gouverné et il n’y avait pas de pagaille » Ajoute-t-elle.

En dépit de tout, Ibrahima Traoré se rappelle du camarade Sekou : « Aujourd’hui quand on parle de la Guinée, c’est grâce à Sékou Touré. Après l’indépendance, il a donné la route, les chemins de fer et tout ce que vous pouvez penser comme du bonheur. Je vous assure que Sékou préférait dormir affamé, mais jamais son peuple. Donc Sékou qu’on le reconnaissance ou pas a été un travailleur. » a-t-il martelé.

Lamine Toutè Kaba Correspondant kalenews dans la région 621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :