Kaloum : La commune lance avec le MHA et sanita villes propres une campagne de nettoyage des points noirs de Tombo et Boulbinet

La mairie de Kaloum en collaboration avec le Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement et l’Agence belge de développement (ENABEL) a travers le projet Sanita villes propres financé par l’Union européenne a procédé ce samedi au lancement de la phase pilote de l’opération de nettoyage des points noirs existants dans ladite commune.

Cette première activité a pour but de contribuer davantage à la sensibilisation des citoyens sur les notions d’hygiène et de salubrité au niveau des espaces publics et leurs implications effectives pour l’amélioration du cadre de vie des populations. Et elle s’inscrit dans dans la dynamique de la campagne citoyenne MON QUARTIER PROPRE.

Elhadj Boozi Bangoura, premier vice maire de la commune de  Kaloum se dit heureux de l’accompagnement de l’agence belge de développement « Tout ceux-ci sont nos partenaires et surtout pour qui connait ENABEL, ils savent qu’ils accompagnent toutes les communes de la République de Guinée et nous en sommes heureux. Et le programme que vous avez vu aujourd’hui va continuer afin qu’on puisse dégager tous les points noirs de la commune de Kaloum. Il est bien de nettoyer mais ne pas salir c’est encore mieux donc c’est ce message que nous envoyons aux populations », a dit ce conseiller communal.

Mariame Camara, cheffe de cabinet du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement a réitéré l’engagement de son département à pérenniser ces activités d’assainissement.

« Cette initiative vient des autorités communales qui ont associés le Ministère à cette action et le Ministère a accepté de se joindre à eux pour assainir d’abord les points noirs et aussi sensibiliser les populations à travers des portes à portes pour qu’ils arrêtent maintenant de jeter des ordures dans les rues et dans les caniveaux. Le ministère sera aux aguets, il fera tout pour que toutes les actions qui seront coordonnées se pérennisent », a-t-elle annoncé.

Quant à Ibrahima Sory Touré, président de l’association pour le développement de Kaloum, il a invité les autorités de la commune de Kaloum à mener des sensibilisations auprès des populations afin que ceux-ci puissent mieux adopter les règles d’hygiène.

« Je dirai aux autorités de la commune de nous aider à mener des campagnes de sensibilisation aux différentes couches de la commune de Kaloum afin que les populations puisse adopter les règles d’hygiène ».

Cette activité qui rentre dans la dynamique de mise en œuvre du plan communal de gestion des déchets solides de la mairie de Kaloum s’est déroulée dans des points noirs situés à Tombo et à Boulbinet. Elle servira de moyen d’action pour la mairie afin de renforcer la compréhension de la population vocale sur la nécessité de prendre en compte les enjeux sanitaires actuels.

Il est à noter que cette action citoyenne a suscité l’engagement des riverains et elle sera multiple les jours à venir.

Hady MINTHE

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :