Ismael Condé fait de graves révélations : Il déballe la manière dont les peulhs sont aperçus au sein du RPG

0
28927

Depuis son exclusion du parti au pouvoir, Ismael Condé ne finit pas de déballer la politique du président Alpha Condé et des cadres de son parti. Dans une sortie médiatique ce mercredi 29 juillet, le premier vice-maire de la commune de Matam, a fait de graves révélations sur son anicienne formation politique. Sans trop de commentaires, il est mieux de lire sur sa langue :

 « Nous qu’on appelait enfants du RPG, on n’écoutait pas Cellou Dalein Diallo parce que Cellou Dalein Diallo est l’incarnation du mal pour nous. C’est comme ça on nous a enseigné. Cellou Dalein c’est tout sauf lui. Son parti l’UFDG est le parti le plus ethnique que l’humanité ait connu.  Quand il viendra au pouvoir, ça sera le pouvoir des peulhs en Guinée, ça sera le pays des peulhs, ils vont aller recruter partout où les peulhs se trouvent pour rentrer en Guinée. On nous disait regardez aujourd’hui, allez-y dans les banques, dans les sociétés d’assurances, dans le commerce vous voyez quelle ethnie ? Ces gens-là ont le monopole du secteur privé. Le jour où vous donnerez le monopole du pays, ça veut dire que votre part de participation dans ce pays va diminuer. Donc il n’était même pas évident pour moi d’écouter Cellou Dalein Diallo. Tout ce qu’on faisait c’est comment casser l’UFDG et Cellou Dalein Diallo. Notre rôle au RPG c’était ça. Il fallait isoler l’UFDG, il faut tout faire pour se retrouver face à l’UFDG, parce que face à eux, notre stratégie ferait en sorte que nous formions un bloc de 3 contre 1. Dès qu’on se retrouve avec l’UFDG, les soussous, les forestiers vont nous rejoindre, et nous allons isoler les peulhs. C’était ça notre stratégie, et le pouvoir allait être automatiquement gagné. Comment faire pour isoler le parti. C’est pourquoi l’axe a été laissé tel pour que ça soit l’émanation de la violence urbaine. Quand il y’a manifestation, on faisait tout pour ne pas qu’une autre zone de la Guinée manifeste. Il faut que l’axe soit le monopole de la violence urbaine en Guinée. Comme ça on dirait c’est toujours les mêmes qui manifestent, s’opposent depuis l’indépendance. On a fait tout pour que les autres ne se manifestent pas. On a donné la primature aux soussous. Voilà votre part d’argent pour aller corrompre vos parents pour ne pas qu’ils se soulèvent. On a donné la présidence de l’assemblée nationale aux Forestiers, voilà votre part de responsabilité pour aller corrompre vos parents pour ne pas qu’ils se rebellent. Qu’est qu’on a réservé à la Moyenne Guinée et aux peulhs ? Rien ! Parce que c’était une manœuvre qui était orchestré pour les isoler. Laisser les dans l’opposition, laisser les dans leur tentative de manifestations, c’est la seule façon de les isoler, parce que le peuple de Guinée dira un jour on a marre d’eux. Chaque fois ce sont eux qui meurent, qui manifestent. C’était une façon savamment orchestrée pour les isoler », s’est défoulé le désormais membre du bureau politique national de l’UFDG.

Mouctar Kalil Camara

Laisser un commentaire