Incendie au Marché de NZérékoré : Le collectif des sinistrés appellent au secours

0
298

Comment garantir et orienter les fonds collectés des personnes  de bonne volonté en faveur des victimes de l’incendie du Grand Marché de NZérékoré?  C’est la question qui était au centre d’une rencontre jeudi entre le Collectif des sinistrés et la chambre régionale de commerce. Après les échanges, il a été décidé de créer un compte bancaire.

 Au sortir de la rencontre, les victimes ont lancé un appel à l’endroit des personnes de bonne volonté.

 « On demande à tout le monde de nous aider pour qu’on gagne ce qu’on n’a perdu car nous avons trop perdu. Les personnes de bonne volonté ont commencé déjà comme la chambre régionale de commerce qui ne cesse de nous secourir. On remercie beaucoup la chambre régionale du commerce pour ce qu’elle fait pour nous. On a entendu qu’il y’a les gens qui donnent de l’argent mais rien n’est tombé pour le moment dans nos mains. Nous sommes sur le choc et on souffre beaucoup. Ils n’ont qu’à nous venir en aide », lance Raymond Onivogui, président du collectif des victimes de l’incendie survenu au Grand Marché de Nzérékoré.

Du côté de la chambre régionale de commerce,  Makan Camara  a réitéré cet appel.

« Je demande à tout le monde de contribuer pour venir au secours des sinistrés car chacun doit faire quelque chose. Dès demain on ouvrira un compte bancaire pour les fonds qui seront collectés. Certains parmi eux, leurs marchandises sont partis en fumée vraiment c’est une peine. Je demande aux opérateurs économiques des autres préfectures de la région de contribuer pour venir au secours de leurs amis », sollicite le président de la chambre régionale de commerce avant de rassurer sur la gestion des fonds qui seront collectés.

 « On veut que l’argent qui va sortir arrive à destination. C’est-à-dire dans les mains de ces victimes. Ce qui se passe dans les autres régions, je ne veux pas que cela arrive ici. Là-bas les fonds collectés n’arrivent pas dans les mains des victimes. Cela s’est passé à Siguiri, à Kankan même à Conakry. Mais dans ma région ça sera impossible. Personne ne va toucher cet argent. Personne ne va gérer ces fonds car je ne veux aucune mafia dans cette affaire. Le comité de recensement des victimes qu’on avait mis en place a terminé son travail. On a plus besoin d’eux dans la gestion des fonds».

Il faut souligner que la chambre régionale de commerce a débloqué une somme d’un million pour l’ouverture d’un compte bancaire aux noms des sinistrés.

De NZérékoré Yoma Neyo Tinguiano correspondant régional Kalenews.org

626502627

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code