Ibrahima Sory Oularé, auteur d’un nouvel ouvrage intitulé ‘’ Les cris d’une âme’’

Le livre intitulé ‘’les cris d’une âme’’  est l’œuvre d’un jeune  passionné par la littérature. La  dédicace  a eu lieu ce samedi 10 octobre au quartier Bellevue. Dans ce livre, Ibrahima Sory Oularé fait naître un sentiment variable d’amour, de joie,  de déception, de tristesse, de courage, d’espoir, de désespoir etc…

« Les cris d’une âme, est ce livre qui chante les pleurs d’une âme déçue. Une âme sous l’emprise d’un amour manqué, taillée par la solitude,  la pauvreté et l’abandon. Outre cela, ce recueil se veut être une thérapie contre ces maladies de désistement face aux multiples problèmes de la vie », a expliqué l’auteur du livre ‘’les cris d’une âme’’.

Parlant de ses sources d’inspiration, le jeune écrivai a fait savoir :

« L’écriture fut simplement une passion, communier avec les gens à travers l’écriture, extérioriser mes pensées et les mettre à la portée des uns et des autres  sont entre autre mes motivations », dit-il.

Présent à la cérémonie de dédicace, Mamoudou Montesquieu Diakité a exprimé le goût du livre ‘’Les cris d’une âme’’ :

« Il y a dans ce livre un mélange de sentiments contradictoires : amour, joie, peine, espoir, désespoir, regret etc… En fait, c’est un livre ouvert sur la sensibilité. J’ai pris du plaisir à le feuilleter, j’aime la poésie romantique et je dois dire que j’ai eu ma dose », manifeste-t-il avant d’encourager l’auteur :

« Déjà écrire est un grand pas, mais rester fidèle à ses écrits est un défi. Il est auteur à un si jeune âge, je le souhaite de maintenir le cap afin de ne pas décevoir ses lecteurs ».

Pour promouvoir l’écrire, Ibrahima Sory Oularé lance un appel aux autorités :

« Il faut vraiment que les autorités puissent faire de la promotion de l’écriture une priorité. Les jeunes écrivains avec de belles idées, ont besoin de se faire éditer. Il faut que les autorités leur viennent en aide aux jeunes écrivains en faisant la formation en écriture, organiser des prix littéraires pour encourager les jeunes écrivains et organiser des ateliers d’écriture ».

Ibrahima Sory Oularé est né en 1994 à Kankan. Poète, en 2017, il est diplômé de l’université Julius Nyéréré de Kankan, département lettres modernes.  

Kalenews

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :