Honorable Saikou Yaya réagit au soutien du maire de Diécké au projet de changement constitutionnel

« C’est la pression des cadres ressortissants qui l’aurait amené à tenir un tel discours », c’est en substance l’analyse faite par les responsables de l’UFR face à la nouvelle qui a fait effet d’une bombe au sein de la classe politique guinéenne.

En effet, le maire de la commune rurale de Diécké, à Yomou, Niankoye Kemon Bohamy, élu sous la bannière de l’UFR, a dans la journée du lundi 17 juin dernier, déclaré être favorable au projet d’une nouvelle constitution et a demandé à la population de soutenir le combat d’un éventuel troisième mandat pour Alpha Condé.

S’exprimant sur cette déclaration qui met sans nul doute mal à l’aise le parti de Sidya Touré, membre du Front national pour la Défense de la Constitution (FNDC). Le secrétaire exécutif de l’UFR, lui, parle d’une pression dont a été victime le maire rural de Diécké.

« Il y a eu beaucoup de pression sur le maire de la part des cadres ressortissants de Diecké, qui cherchent à plaire au Président Condé. Mais, ce qui est clair, la base politique reste l’UFR et le maire reste de l’UFR, il nous l’a même signifié en off », a précisé Saikou Yaya Barry chez nos confrères de Mosaiqueguinée.

Pourtant c’était devant une forte délégation composée des ministres Papa Koly Kourouma de l’environnement, de Frederick Loua des pêches qui étaient venus lancer des infrastructures de base que le maire de Diécké, a déclaré en ces termes : « Au vu de tout ce que le Président a fait pour nous, la commune de Diécké rurale soutient avec force l’idée de révision de la Constitution. Elle invite toute sa population à adhérer à cette révision constitutionnelle », dit Niankoye Kemon Bohamy.

Mais pour sa part, le député du groupe parlementaire alliance républicaine reste convaincus que la base et le maire de Diecké restent dans l’esprit de l’UFR avant de promettre que son parti se battra contre le projet d’une nouvelle constitution qu’il qualifie de « machiavélique ».

Affaire à suivre…

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :