Haute Guinée: La Nationale Kankan-Mandiana, impraticable

Au moment où les opportunistes de la nouvelle constitution favorable à la prorogation de mandat peaufinent une manifestation politique, la ville au plus grand pourcentage électoral du RPG arc-en-ciel est dans un énorme abandon.

À l’image de plusieurs routes nationales du pays et particulièrement celles qui mènent à Kankan, la route nationale Kankan-Mandiana se trouve aujourd’hui dans un état très lamentable, les usagers font au moins 24h pour joindre ces deux villes de la savane pourtant très proche avec une distance de 85Km. Ce calvaire est dû au mauvais état de la route. Une dégradation très poussée et aggravée par des fortes pluviométries qui s’abattent sur la région depuis Août dernier.

Pour franchir ce trajet, la misère esquisse à partir du village de NèdèKoro (35 Km de Kankan) où la boue a coupé la localité du reste de Kankan. Partout des véhicules contenant des marchandises sont immobilisés faute d’engins les retirant des eaux. Ne se reste que des efforts des usagers. Plus loin, la la sortie du pont de Kondiaran situé à 35 Km de la commune urbaine de Mandiana. Des marchandises pourrissent au fil du temps, et les passagers à défaut des motos passent à la belle étoile exposés aux mouches et moustiques avec des corollaires de maladie.

Malgré les travaux entamés il y’a quelques mois par l’entreprise GUITER SA (Guinéenne de Terrassement Routier), la lenteur dans le paiement par le gouvernement guinéen continue de plonger les citoyens dans une situation déplorable depuis longtemps.

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région 621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :