Guinée/Violences contre le cortège de Cellou Dalein : une plainte de l’UFDG vise des agents de la CMIS

Une plainte a été déposée contre les agents de la Compagnie d’Intervention Mobile et de Sécurité (CMIS), par l’UFDG, Union des Forces Démocratiques de Guinée. Dans cette plainte, le parti du chef de file de l’opposition guinéenne  exige que la vérité soit dite par la justice sur  l’agression dont Cellou Dalein Diallo et son cortège ont été victime samedi dernier.

Sur les motifs de cette plainte qui vise les agents de la CMIS, Maître Amadou Diallo, député de l’UFDG, indique que son parti dispose de tous les éléments de preuves de l’agression orchestrée par les agents de cette Compagnie contre le chef de file de l’opposition et ses militants.

 « Les plaignants dans cette affaire disposent des éléments de preuves précis et concordants. Nous avons des témoins, des photos, des supports audio et d’autres éléments de preuves sont réunis pour établir les dégâts matériels qui ont été occasionnés principalement sur le véhicule du chef de file de l’opposition, mais également sur certains véhicules et motos des militants » Mais ce qui est sûrs, pour ces responsables de l’UFDG, « c’est qu’au-delàs de l’identité des agents, c’est l’Etat et ses services de sécurité qui sont responsables de cette agression contre le président de l’UFDG » a expliqué ce jeudi dans les grands gueules le député.

Plus loin, le vice président de la commission des lois de l’assemblée nationale déplore tout de même que toutes les actions qui sont initiées par l’UFDG en la matière n’ont jamais connues de suite judiciaire.

« Cette plainte a été déposé, nous espérons tout simplement qu’elle connaitra une suite judiciaire mais à priori nous n’avons pas beaucoup d’espoir. Car il s’agit là des violences délibérées qui ont été exercé sur des citoyens qui n’ont commis aucune infraction » déplore Maître Amadou Diallo.

Ainsi dans cette plainte adressée au procureur de la république, l’UFDG demande à ce qu’il diligente une enquête sur les violences dont Cellou Dalein Diallo et son cortège ont été victime samedi dernier. C’est pendant les enquêtes, précise Maître Amadou Diallo, que, « les plaignants fourniront aux enquêteurs les éléments de preuves dont ils disposent ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :