Guinée : Une plateforme de la société civile plus qu’engagée pour l’alternance démocratique

Le Réveil pour l’Alternance Démocratique en Guinée c’est le nom de cette plateforme qui a conféré avec les médias ce vendredi, 12 juillet à Conakry.

En tenant compte des expériences traumatisantes caractérisées par la violation des droits humains, la répression politique et la mal gouvernance des régimes qui se sont succédé en Guinée, depuis l’indépendance, ”Le Réveil” se propose de coopérer avec les autres plate-formes de la société civile, les syndicats libres des travailleurs et les partis politiques, pour rompre définitivement avec le système de gouvernance hostile à l’alternance.

Considérant que l’Etat de droit est le préalable de tout développement durable, la plate-forme ”Le Réveil” estime que la tenue d’une instance suprême de toutes les forces vives de la nation est absolument indispensable pour créer les conditions du renouveau et du changement durable.

Pour ces activistes de la société civile, il est nécessaire de soumettre notre passé à un examen approfondi. Pour celà, il faut organiser un procès pacifique des régimes qui se sont succédés en Guinée pour condamner la violence politique qui a sévi au cours de ses 60 ans d’indépendance. Il ne s’agit pas de sanctionner, mais de procéder à une véritable catharsis afin que les visées autoritaires,voire dictatoriales, ne viennent plus jamais au pouvoir. Il s’agit aussi de dépasser le silence collectif qu’on observe en Guinée sur notre passé pour éviter la répétition de celui-ci.

Le Forum Civique Souverain que ”Le Réveil” envisage dans ce sens , doit se dérouler en trois phases :

1-Créer des conditions favorables à cultiver la notion d’alternance démocratique dans un climat de dialogue, devant aboutir à la création d’une commission Vérité-Justice-Réconciliation(VJR);

2-Organiser la transmission démocratique;

3-Construire l’Etat de droit.

Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :