Guinée/Révision du fichier électoral : « Nous n’accepterons pas 45 jours pour cela », prévient honorable Saikou Yaya Barry

Au sortir de sa retraite de Kindia, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) se  fixe 45 jours pour procéder à l’assainissement du fichier électoral devant conduire à l’organisation des élections législatives prochaines. Cette annonce de l’institution en charge des élections en Guinée ne rassure point certains acteurs de la classe politique guinéenne qui estiment insignifiant le délai établi par la CENI.

C’est le cas du député Saikou Yaya Barry  qui reste méfiant sur le chronogramme des 45 jours prévus par la CENI pour la révision du fichier électoral. Pour le secrétaire exécutif du parti de l’ancien premier ministre Sidya Touré, il faut  au moins un minimum de trois mois pour faire cette opération de toilettage du fichier électoral, qui est d’ailleurs un point nodal des exigences de la troisième formation politique du pays.

Sur la question Saikou Yaya Barry est clair : « On ne peut pas nous donner un temps de 45 jours, pour faire l’assainissement du fichier électoral. Nous n’accepterons pas cela, c’est inacceptable…Il faut au moins un minimum de trois mois pour le faire…».

Pour justifier sa position, le député de l’UFR  argue l’argument selon laquelle, « Il y a plus d’un million cinq cent mille fictifs dans le fichier électoral ».Ainsi dit-il, « Le chronogramme des élections est fonction du fichier électoral, c’est fondamental ».  

A siganler qu’après cinq jours de travaux intenses à la retraite de Kindia, la CENI prévoit 235 jours (8 mois) pour organiser les élections législatives en Guinée. Mais il y a des contraintes à lever pour qu’on puisse donner la date du scrutin. Ce sont entre autres: la fourniture des matériels électoraux lourds, les moyens financiers c’est-à-dire le budget électoral et la normalisation du site central selon les normes internationales.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :