Guinée/Reprise des manifestations : La réaction de certains leaders du FNDC

A l’issue de la déclaration dans laquelle le coordinateur national du FNDC a annoncé la reprise des manifestations à partir du 29 septembre prochain, quelques leaders politiques et non les moindres se sont exprimés.

« La situation de notre pays reste extrêmement grave, certains ont choisi une autre forme de lutte mais l’objectif reste le même empêcher Alpha Condé de s’octroyer une présidence à vie. Vous n’avez qu’à regarder l’état des infrastructures routières, la fourniture d’eau, d’électricité, l’état des marchés, la vie du guinéen au quotidien et vous comprendrez que ce régime ne nous a strictement rien apporté pendant 10 ans », a déclaré Sidya Touré le président de l’UFR

Bah Oury président de L’UDRG, quant à lui, réitéré qu’ une présidence à vie est non envisageable en Guinée :

«  Nous sommes tous contre une présidence à vie dans ce pays, nous sommes pour la limitation des mandats parce que notre histoire a montré que la durée d’un président quel qu’il soit au pouvoir ramène le pays en retard et bloque l’évolution du pays et de la société Guinéenne. Nous manquons de l’essentiel dans ce pays, les routes, l’électricité, la  crise scolaire qui est endémique dans ce pays mettent les enfants et l’avenir du pays dans une situation catastrophique », a t-il laissé entendre.

Pour sa part, Aliou Bah, président de l’organe provisoire du MODEL a lui aussi affirmé que la question d’alternance est une obligation dans le pays.

« L’alternance va se faire quel que soit le prix à payer. Nous avons connu la dictature dans notre pays de par le passé, l’avenir des guinéens c’est en Guinée, nos compatriotes de la diaspora ont des projets, ont des connaissances. Ils ont envie de rentrer mais ce pays est devenu invivable, nous sommes devenus des réfugiés dans notre propre pays. Il faut que cela s’arrête. Et cela demande la mobilisation citoyenne, c’est un appel qui est lancé à toute la Guinée pour  que nous nous mobilisions et que les manifestations se poursuivent jusqu’au départ du dictateur », a-t-il martelé.

Les prochaines manifestations du front sont prévues à partir du 29 septembre prochain.

Alhadji Minthé

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :