Guinée/Projet de changement constitutionnel :Les ” révisionnistes” veulent aller plus vite

Les acteurs de la mouvance présidentielle se regroupent désormais au sein d’une coalition pour faire aboutir le projet de changement constitutionnel.

Après son baptême de feu Vendredi dernier, , la Coalition Démocratique pour une Nouvelle Constitution (CODENOC) entend mener des actions à travers le pays et partout dans le monde en faveur d’une nouvelle constitution en Guinée.

Composée de plusieurs partis politiques alliés au RPG Arc-en-ciel et autres mouvements, cette coalition se fixe pour objectif d’impulser une nouvelle dynamique au processus de changement constitutionnel, à travers des plaidoyers auprès de la population.

Figurant parmi les signataires du protocole d’accord, Domani Doré, présidente de la Guinée Audacieuse estime il est nécessaire aujourd’hui d’édifier l’opinion nationale et internationale sur les enjeux de l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée.

« Nous sommes dans une phase que je qualifie de déterminant caractérisée par l’amplification de l’expression du ‘’Oui’’ à la nouvelle constitution qui soit mis dans un tremplin qui nous permettrait d’avoir un recadrage et un encadrement pour plus édifier d’avantage les populations qui s’expriment en faveur d’une nouvelle constitution. Vous savez que d’aucuns disent oui à la nouvelle constitution, d’autres s’expriment en faveur d’un non, et également une autre partie des guinéens soutiennent un troisième mandat, ceci pour vous dire que d’une manière ou d’une autre, on n’empêchera pas les guinéens de s’exprimer. Mais aujourd’hui il est important de les aider à comprendre les enjeux et avantages d’une nouvelle constitution en Guinée » a-t-elle soutenue ce lundi 5 août 2019 dans l’émission ‘’Espace Expression’’.

Ainsi, indique la présidente de la Guinée Audacieuse, « la coalition démocratique pour une nouvelle constitution (CODENOC) a pour mission de rappeler aux uns et autres que la Guinée nous appartient à tous, un bien commun et qu’on n’acceptera pas qu’un camp traite les autres comme étant des apatrides parce que qu’ils défendent une cause ».

Quand à la question de savoir si la CODENOC est une réponse au FNDC, Domani Doré, précise : « Nous ne sommes pas là pour répondre à X ou à Z car le peuple de Guinée est fatigué de cela. Aujourd’hui il ne s’agit plus du pourquoi, ni du comment mais de quand nous allons organiser le référendum pour une nouvelle constitution. Parce que nous sommes à une phase où il ne s’agit plus de faire une démonstration pour l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée » a-t-elle tranché.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :