Guinée/Nouvelle constitution : « ces consultations sont un exercice éminemment démocratique» dixit une députée de la mouvance présidentielle

La secrétaire générale du forum des femmes parlementaires de Guinée, et membre du groupe parlementaire RPG Arc-En-Ciel a réagi à notre micro ce lundi 9 septembre à Conakry sur le discours du Président de la République de Guinée mercredi dernier, instituant le Premier ministre à entamer des consultations avec les forces vives du pays sur un referendum constitutionnel.

Pour honorable Zalikatou Diallo, cette déclaration du chef de l’Etat est une étape franchie dans le débat qui anime la cité « ces consultations sont un exercice éminemment démocratique dans un pays où on respecte les droits humains, mais aussi pour l’état de droit. Ce sont des consultations  où toutes  les  entités  viendront  donner  leur point de vue  sur la nécessité  de doter  le pays  de cette  nouvelle  constitution, et qui vont recueillir  les  avis  des  uns et des autres  après  faire  un  rapport » indique-t-elle.

Selon la députée, ces consultation permettront d’écouter toutes les parties prenantes sur la révision de la constitution «ceci est très  important parce qu’elles  qui consistent  à  écouter  toutes  les  parties prenantes  pour  savoir  ce qu’elles en pensent. C’est  nécessaire  avant  de  prendre une décision de grande envergure qui sera en quelque sorte un tournant  décisif  dans  l’histoire de notre pays » mentionne-t-elle.

Par rapport à la réticence de certains acteurs à bouder tout dialogue concernant la nouvelle constitution, Honorable Zalikatou estime que chacun est libre d’y prendre part ou pas « Chaque partis politiques est libre de venir prendre part aux consultations ou de ne pas y être, on ne peut forcer personnes. Mais à mon humble avis un sujet comme ça, qui engage l’avenir du pays, doit impliquer tout le monde sans oublier toutes les entités et forces vives de la nation » notifie-t-elle.

Honorable Zalikatou Diallo a par la suite de l’entretien, invité son camp et celui des autres partis politiques à coopérer sans violence verbale ni physique, car signale-t-elle ‘’la Guinée nous appartient tous’’

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :