Guinée/Marche du FNDC : « Pour ceux qui pensent que le FNDC semble avoir échoué qu’on les prouve tous que le FNDC est là » dixit Hadja Maïmouna Bah Diallo

Initialement prévue le 08 juillet dernier, la marche pacifique du Front National pour la Défense de la Constitution de mai 2010 (FNDC) aura lieu le 20 juillet 2020. Ceci pour permettre aux manifestants de mieux se préparer contre un troisième mandat du premier magistrat du pays Pr Alpha Condé et montrer leur désaccord à la mise en place des députés issus des élections législatives du 22 mars dernier.

Dans un entretien accordé à notre rédaction, Hadja Maïmouna Bah Diallo vice-présidente du comité des femmes de l’UFDG est revenue sur les préparatifs de cette marche afin qu’elle soit une réussite. D’un air serein, la femme politique précise qu’ils (les manifestants) sont prêts à recommencer les mouvements de grève sur toute l’étendue du territoire.

« Nous sommes en train de nous préparer pour la marche du 20 juillet comme d’habitude, parce que nous tenons vraiment à nous faire entendre. Les cadres présidentiels savent qu’ils sont en mauvaise posture parce que jusque-là ils sont en quête de légitimé aussi bien pour l’Assemblée et la constitution donc il faudrait qu’on reprenne le combat. Pour ceux qui pensent que le FNDC semble avoir échoué ou découragé qu’on les prouve tous que le FNDC est là » indique-t-elle.

Pour cette autre manifestation, les membres du FNDC demanderont le départ du Président de la République Pr Alpha Condé « nous restons toujours sur les mêmes revendications, nous ne reconnaissons pas la constitution, l’Assemblée même Alpha Condé et notre slogan maintenant c’est de lui faire partir parce que nous avons compris tant qu’il est là à la tête du pays, il ne peut rien pour la Guinée sauf créer des problèmes à la population et vraiment il n’a qu’à partir car nous allons écourter son séjour à Sékoutoureyah » prévient-elle.

La république de Guinée comme les autres pays du monde traverse une crise sanitaire à cause de la pandémie à COVID-19. Pour Hadja Maïmouna Bah Diallo, rien ne pourra les fléchir dans leur élan de revendication «Nous continuons toujours à respecter les mesures sanitaires qui sont le respect des gestes barrières mais nous espérons que d’ici-là on va quitter l’état d’urgence sanitaire, parce que nous n’allons pas passer toute la vie à ça et vous avez bien vu qu’il y a eu des avancées car les guinéens ont résisté au COVID-19, ils ont eu la chance par rapport aux pays européens, nous n’avons pas trop souffert et donc il y a de l’amélioration » mentionne-t-elle.

Côté sécurité, la vice-présidente du comité des femmes de l’UFDG précise que le front créera une sécurité garantie avec une disposition qualifiée « tant que les forces de l’ordre ne se mêlent pas il n’y a pas de désordre car nous avons mobilisé des centaines et des centaines de personnes mais il n’y a pas eu de dérapages. Les gens et les étalagistes qui étaient au bord de la route n’ont pas bougé, au contraire nous avons sympathisé ensemble et puis de passage d’autres nous donnaient de l’eau à boire. Le problème ce sont les forces de l’ordre et le gouvernement, ils perturbent, tabassent, arrêtent et tuent les manifestants » signale-t-elle.

Hadja Maïmouna Bah Diallo a au terme de l’entretien, invité les militants et sympathisants du FNDC et aux partis politiques de se remobiliser pour que la marche du 20 juillet soit une réussite.  

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :