Guinée/Manifestations de résistance : Le message du FNDC au représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies

Le Front National pour la Défense de la Constitution FNDC a tenu une conférence de presse ce vendredi 24 janvier à la maison de la presse pour réaffirmer son opposition à une nouvelle constitution en République de Guinée.

Dans une déclaration rendue publique, les membres du  FNDC demandent aux citoyens de montrer leur farouche résistance les 28 et 29 janvier 2020 sur toute l’étendue du territoire nationale « il faut répondre massivement à l’appel de résistance du FNDC le mardi 28 et mercredi 29 janvier 2020. Que tous les citoyens majeurs opposés au troisième mandat manifestent dans leur quartier, leur district, leur sous-préfecture et sur l’ensemble du territoire national dans les différentes villes du pays » lance Abdourahmane Sanoh.

Conscients des cas d’assassinats qu’enregistrent le pays lors des manifestations de résistances, Abdourahamane Sanoh invite les pères de famille à être vigilants « Nous demandons à tous, pères de famille, chefs d’entreprises, responsables à tous les niveaux de demeurer vigilants, d’observer la prudence et de veiller à ce que chacun reste chez soi pour éviter d’être exposé aux violences que nous connaissons depuis quelques temps. Le chaos en République de Guinée est encore évitable en avortant le coup d’Etat constitutionnel » lance-t-il.

Parallèlement, le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies Ibn Chambass est attendu dans les heures qui suivent en République de Guinée, durant son séjour, le FNDC transmettra un message à l’émissaire pour que le pays sorte de cette crise « nous sommes arrivés à une situation extrêmement dangereuse, on est arrivé à un niveau désespéré, nous avons souvent lancé l’appel à la communauté internationale, nous allons donc demander à Ibn Chambass et surtout à travers lui aux Nations-Unies d’arrêter à continuer à observer une tendance génocidaire dans notre pays. Nous allons demander que la communauté internationale commence à sortir maintenant de la diplomatie pour relever son intervention et son concours pour une solution apaisée à cette situation artificielle en prenant des sanctions précises contre certaines personnes » indique-t-il.

Il faut noter que depuis le début des manifestations de résistance, la Guinée a enregistré du vandalisme et des cas de morts, le dernier en date ce sont trois citoyens à Labé dont un ambulancier à perdre la vie.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :