Guinée/Législatives : « La Céni cherche à satisfaire les désidératas d’un homme»

La date année proposée par la CENI pour la tenue des élections législatives continue de faire grincer des dents au sein de la classe politique guinéenne.
Comme l’on pouvait s’attendre, pour la plupart des partis politiques opposés au régime d’Alpha Condé, la date annoncée par l’institution électorale est la résultante d’une volonté affichée de bâclér le processus dans le seul but de favoriser le camp présidentiel afin de s’octroyer la majorité absolue à l’assemblée nationale.

En tout cas c’est l’avis de bon nombre de leaders de l’opposition dont le président du MoDel. Aliou Bah estime que la Commission Electorale Nationale Indépendante est entrain tout simplement de compresser les étapes que la loi exige pour une l’organisation d’un scrutin transparent et crédible.
« La CENI fait croire aux uns et aux autres que tout est réuni pour qu’on aille à des élections,m. Je pense que c’est une provocation, c’est un manque de respect vis-à-vis du peuple de Guinée. Parce qu’on ne peut pas compresser des étapes que la loi a exigé », dénonce Aliou Bah.

Selon leader de l’organe provisoire du MoDeL, cette date annoncée par le président de la Céni est l’expression achevée d’une institution mafieuse qui cherche à satisfaire les desideratas d’un homme.
« Cette CENI fait une sorte de fuite en avant pour satisfaire les desideratas d’un homme, c’est-à-dire le Président de la république, qui, dans son discours, a demandé à ce que les élections se tiennent avant la fin de l’année », martèle-t-il. Avant d’ajouter: «Tout ceci montre que la CENI est devenue une institution mafieuse qui est au service d’un homme, afin de faire passer son projet de 3ème mandat ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :