Guinée : Le cri de cœur d’un citoyen engagé sur les 10 ans d’Alpha CONDE au pouvoir

Alpha CONDE a passé 10 ans à lutter contre le Fouta Djallon et la commune de Ratoma , a caporaliser les institutions de la république ( cours suprême, cours constitutionnelle, cours des comptes, le conseil économique et sociale, la CENI, la HAC …), à manipuler la société civile  et les centrales syndicales, à bâillonner la presse et a prostituer la classe politique au lieu de s’occuper des vrais problèmes de la Guinée qui sont la santé, l’éducation, l’agriculture, l’élevage, la sécurité, les routes, le courant, l’eau, l’emploi, la justice…

L’effort fourni pour déstabiliser le Fouta et la Commune de Ratoma en les militarisant, déguerpir et tuant ses fils, l’argent dépensé pour caporaliser les institutions de la république, pour manipuler la société civile et les centrales syndicales, pour bâillonner la presse et pour prostituer la classe politique, s’il l’avait dépensé pour développer la Guinée, le changement promis serait une réalité. Mais aujourd’hui c’est la désolation partout en Guinée car ça ne profite à personne si les institutions ne fonctionnent pas correctement.

 Faute de bilan, vous peinez à convaincre les Guinéens sur des faits concret de réalisation d’infrastructures et de services de base. Ce qui vous pousse à tenir ces discours de guerre et d’ethnocentrisme dans le but de diviser pour continuer à régner, alors je vous préviens que ça ne marchera pas parce que les guinéens ont compris que vous ne roulez pour aucune ethnie mais plutôt pour vos intérêts personnels.

Monsieur le président de la république, vous avez passé 10 ans à faire des promesses stériles à cette population qui attendait de vous un changement positif en espérant que votre slogan « La Guinée Is Back » était un slogan qui allait nous mener à la rupture avec le passé sombre de la guinée mais ça a été tout à fait le contraire car vous avez été le pire président de notre nation.

La Guinée est malade de la perversion des principes républicains et de la déliquescence morale de ses dirigeants.”

Monsieur le président de la république, ce peuple retiendra que vous et vos complices de ministres et de présidents des institutions avez:

Bafoué les valeurs de la république ; prôné l’ethnocentrisme et la division dont mon propre village Taran n’a pas échappé ; tué la jeunesse et déguerpi des paisibles familles ; fait la promotion de la médiocrité ; cautionnés les détournements de fonds ; et instauré l’ethno-stratégie dans l’administration …

Ce peuple retiendra de vous celui qui a instauré la haine et les faux complots

Comme la soit disant attaque du domicile du président de la république dans le but d’anéantir des opposants et des personnes gênantes…

Monsieur le Président de la République, j’ose affirmer, avec la plus grande conviction et sur la base de faits avérés, que la Guinée est dirigée actuellement par des voleurs aux cols blancs, des menteurs patentés, des insulteurs impertinents, incultes et arrogants et des faussaires sans scrupules.

concernant les insultes qui sortent si régulièrement et si facilement de la “gueule” puante et nauséabonde de vos partisans, si elles ne sont pas proférées par les dirigeants eux-mêmes, elles sont le fait de tristes individus de la plume qui ont comme principale mission de déverser leur amère bile et leurs insanités langagières de caniveaux sur vos contempteurs dont la plupart n’ont le tort que d’être de vrais patriotes qui jouent admirablement, et en toute responsabilité, leur rôle de vigie.

Il est fort évident, qu’en se prostituant de la sorte, vos insulteurs ne cherchent qu’attirer votre attention pour un retour d’ascenseur. Malheureusement, il faut le constater objectivement pour le déplorer tristement. Il y a des gens sans foi ni loi qui sont prêts à vendre leur âme au diable pour se faire des sous, se procurer certains avantages sociaux ou bénéficier d’une nomination à un poste “juteux”.

Monsieur le Président de la République, quant au mensonge, il est aisé de constater, par son ampleur, sa récurrence et sa fréquence, qu’il constitue l’ADN (le sport préféré de votre régime. Tout le monde s’y adonne et semble s’en délecter. Les gouvernants actuels mentent à longueur de journée sans se soucier de l’effet dévastateur de leurs attitudes et du mauvais exemple qu’ils offrent à la jeunesse.

Monsieur le Président de la République, c’est très triste, malheureux et fort douloureux de le dire, mais il faut objectivement reconnaitre que vous êtes “un accident” dans la noble marche de l’histoire de notre pays. Vous n’auriez jamais dû être notre président. Comme je n’ai eu de cesse de le dire, de le répéter et de le seriner à tout bout de champ, vous n’en avez ni la carrure, ni la compétence encore moins le charisme. Les fonctions de Président de la république sont éminentes, sérieuses et très lourdes à porter ; vos épaules sont certes larges mais elles me paraissent d’une grande fragilité.

Pour exercer les fonctions de Président de la République, il faut de la compétence, il faut le savoir, le savoir-faire et le savoir être ; à cela il faut un crédo fondé sur des principes axiologiques forts, tels que : l’honnêteté, la droiture, la sincérité, le sens de la justice, de l’équité et de l’égalité, le souci de toujours appliquer le droit, l’engagement ferme de mettre la patrie avant le parti et surtout la volonté de respecter ses promesses et son serment, il faut du respect, de la considération et de l’empathie pour son peuple.

Malheureusement, vous êtes déficitaire de plusieurs de ces vertus ; un Président de la république ne tu jamais son peuple et ne cautionne jamais l’ethnocentrisme pour des fins personnelles.

Monsieur le Président de la République, les patriotes ne cesseront de s’investir pour dénoncer votre gouvernance calamiteuse, d’apporter leur participation dans l’entreprise patriotique d’éveil des consciences de nos populations manipulées et exploitées à souhait, et depuis notre prétendue indépendance, par une oligarchie politico-ethnique sans éthique et sans morale, cupide et vorace. Il faut que, dès à présent, les uns et les autres s’organisent pour mettre en place des structures organiques qui prendront en charge la mobilisation populaire et citoyenne pour imposer le changement systémique nécessaire, seule voie et unique condition pour permettre à notre peuple de retrouver sa véritable souveraineté.

Encore une fois, reconnaissant à vos partenaires, partisans, courtisans, affidés, transhumants adoubés et autres thuriféraires, le droit de vous considérer comme un ” génie politique” à la vision extraordinaire, souffrez que je vous considère comme, je ne dirai pas le plus minable, mais le plus médiocre de nos Présidents.

Ibrahima Sory Diallo, citoyen engagé pour l’alternance et le développement de la Guinée

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :