Guinée : La nationale Coyah-Kindia un autre challenge du ministère des travaux publics

0
265

Depuis le début des travaux de réaménagement de cette route principale, les passagers et les chauffeurs ont du mal à rallier leur destination. La route est impraticable, une bouffée de poussière étouffe les voyageurs qui ne savent à quel saint se vouer.

Les maisons qui se trouvent à l’alentour, sont toutes maquillées de cette poussière rougeâtre, les habitants ont du mal nettoyer leur maisonnée et les vendeurs d’articles divers sont obligés de couvrir minutieusement leurs marchandises.

A Yomboukhouren, une zone pétante qui relie Coyah à Kindia crée d’énormes embouteillages à cause de la dégradation de la route qui est très restreinte, mais surtout de l’indiscipline des chauffeurs sur cette trajectoire.

Une situation qui devrait interpeller le ministère des travaux publics à travailler sur cette route principale qui lie les autres préfectures à la capitale guinéenne.

Constat de Hassatou Lamarana Bah

Laisser un commentaire