Guinée/Hausse de prix : Le pain vers son prix initial

C’est au cours d’une rencontre tenue ce lundi 03 février à Conakry entre le ministre du commerce Boubacar Barry, le Groupe des industriels, l’union et la coopérative des boulangers de Guinée, accompagnés du président de la fédération nationale des artisans, pour discuter de la problématique liée à l’augmentation du prix du pain sur le marché guinéen.

Au sortir de cette rencontre, le ministre du commerce est revenu sur le contenu de cette rencontre « nous avons échangé, discuté pour pouvoir maîtriser tous les contours liés à cette augmentation. Au terme de la concertation nous sommes arrivés à un point d’accord qui va nous permettre de maintenir sur le marché, tel qu’il était avant la période d’augmentation et également mis en place un cadre de travail pour nous permettre de maîtriser tous les contours liés à la gestion de cette filière, afin que les acteurs puissent être accompagnés avec l’appui des industriels et bien entendu l’appui du gouvernement. » Explique Boubacar Barry.

plus loin il dira « nous avons pris un certain nombre de recommandations, la première mesure d’abord, c’est que les acteurs eux mêmes ont annoncé que le prix du pain revient à la normale à partir de demain matin. Ensuite, cette commission de travail va se retrouver à partir de demain matin pour pouvoir réfléchir des mécanismes liés à l’accompagnement des acteurs en terme de formation, en terme d’équipements, en terme de modernisation de leur outil de travail pour les permettre de répondre aux exigences du monde moderne. »

Toutes ces promesses avancées par le ministère du commerce, restent appréciées par le Président de l’union nationale professionnelle des boulangers et pâtisseries de Guinée « avec toutes les promesses que monsieur le ministre du commerce a fait avec les industriels pour améliorer les conditions de vie des boulangers, avec la réduction du prix du bois et d’autres ingrédients nous acceptons de revenir à l’ancien prix. » Dit Alpha Oumar Sacko.

À noter qu’il a été décidé, qu’à partir de demain mardi 04 février 2020, de revendre sur toute l’étendue du territoire une baquette de paix au prix normal, c’est-à-dire 3 000gnf et 1500gnf.

Mansare Naby Moussa

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :