Guinée: Facture Communication lance les activités de la 1ère édition du Festi-Environnement

La première édition du festi-Environnement, a été officiellement ouverte ce mardi 01 juin à Conakry, par une conférence de presse autour de la problématique de l’environnement. Initiée par Facture Communication en partenariat avec le ministère de l’environnement, cette conférence qui marque l’ouverture des activités de cette première édition a connu la présence de plusieurs conférenciers notamment la 1ère  conseillère de l’ambassade des Royaumes Unis en Guinée Emma Davis, l’artiste Sekouba Bambino et de l’ancien premier ministre Kabinet Komara.

Selon Bangoura Kadiatou Dian, chargée de communication de Facture Communication, ce projet consiste à sauvegarder la survie de l’humanité, « Nous sommes dans le domaine de l’environnement parce qu’on dit qui protège l’environnement, protège l’humanité c’est notre slogan. Donc notre humanité est menacée, il faut la sauvegarder, parce que c’est là où nous vivons. C’est la terre que Dieu nous a donnée. Et l’environnement se regroupe en trois (3) catégories: il y’a l’air que nous respirons, il y’a les couverts végétaux, il y’a le sol et le sous-sol. Donc c’est la nature qui nous prend en charge et l’homme contribue à la dégradation de cette nature, raison pour laquelle facture communication, nous avons pensée à sensibiliser les gens, les conscientiser sur le niveau de dégradation, le danger qui nous guette », a-t-elle expliqué avant d’indiquer que le projet se regroupe en trois volets:

« Il y’a le volet reboisement qui est l’initiative présidentielle. Nous avons dit au lancement que nous accompagnons l’initiative présidentielle à travers le ministère de l’environnement. Il y’a le côté festival, qui à cause du COVID-19 nous attendons toujours la déclaration de l’agence guinéenne de spectacle, donc le côté-là, en attendant c’est gelé. Qu’est-ce que nous avons prévu de faire? C’est de faire des vidéos projections, sensibiliser les gens, faire des documentaires sur le niveau de dégradation du sous-sol guinéen et les pratiques qui ne sont pas bonnes pour l’environnement », a-t-elle  notifié.

L’environnement étant le cadre de vie de tout être  vivant, Kabinet Komara conférencier, se réjouit  de l’implication des jeunes : « le fait que cette ONG est pour objectif d’impliquer les jeunes dans la protection de l’environnement est une excellente initiative, pourquoi? Parce que c’est l’environnement qui est notre cadre de vie. C’est l’environnement dans lequel nous avons l’eau qui nous permet de vivre, l’air que nous respirons, les nourritures que nous mangeons. Tout ceci est défini par notre cadre de vie. Il y’a tellement d’agression sur cet environnement aujourd’hui comme la déforestation, les pollutions, ensuite la disparition des espèces, les maladies, il est essentiel que la jeune génération sache qu’elle est en danger si elle ne prend pas le problème bras le corps », lance-t-il.

Au compte de cette édition, facture communication prévoit de reboiser 25 hectares partagés entre trois régions. La région de Boké 12 hectares, celle de Kindia 12 hectares et 1 hectare dans la zone spéciale de Conakry.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :