Guinée/Décentralisation : Pourquoi la création d’une Agence Nationale pour le Financement des Collectivités?

??

Pour bon nombre d’observateurs, les collectivités décentralisées (communes urbaines et rurales) suffisent pour assurer le développement à la base. Mais à la surprise générale de beaucoup de citoyens, un nouvel organe a été crée pour, dit-on, aider à réunir des financements pour  leurs activités. Il s’agit de l’ANAFIC, Agence Nationale pour le Financement des Collectivités. Sidafa DOUMBOUYA, économiste et membre de la cellule de communication du RPG Arc en ciel a évoqué  des avantages de cette structure dans l’émission Face à l’Info sur la radio Nostalgie-Guinée.  

« Quand vous demandez à la commune de Kaloum ou la commune de Guéckedou quels sont les prélèvements qu’elles effectuent, ça ne couvrira même pas les 20 ou 30% de leurs dépenses. C’est pourquoi, le gouvernement a décidé d’engager une reforme économique importante. C’est-à-dire mettre en place une agence qui permettra de réunir des ressources financières suffisantes pour financer ces collectivités afin qu’elles puissent accomplir leurs missions. C’est très important. Beaucoup de guinéens qui ne savent pas  pensent que les communes vont être en manque de moyens pour réaliser leur compétence. Mais avec la mise en place de l’ANAFIC, ça va changer parce que c’est une  structure importante. Premier avantage, ça permet de pérenniser la dynamique ; deuxième avantage, ça permet une traçabilité, vous imaginez tout ce que l’ANAFIC va faire sera visible ; troisièmement, ça permet de hisser et d’harmoniser le niveau du développement, faire en sorte que toutes les communes puissent bénéficier des ressources suffisantes en fonction de leurs plans de développement local », laisse entendre Sidafa  DOUMBOUYA .

A la question de savoir si l’ANAFIC, en tant que structure créée par les autorités en place, ne fermera pas le robinet du développement des collectivités contrôlées par l’opposition, Sidafa DOUMBOUYA répond : « Quand les projets arrivent, il n’y a pas que les cadres de l’ANAFIC qui gèrent  ces projets. L’ANAFIC est soutenu par des bailleurs de fonds, des partenaires techniques et financiers qui feront en sorte que les meilleurs projets au bénéfice des populations à la base puissent bénéficier des ressources. Donc, il n’y a aucun moyen que l’ANAFIC bloque un projet de Labé  en faveur d’un projet de N’Zérékoré. Non, non et non. C’est en fonction des besoins et en fonction de la préparation des projets que l’ANAFIC appuiera toutes les localités de façon équitable et égalitaire. N’oubliez pas que le Président de la république n’est pas le Président des militants du RPG mais plutôt le président de tous les guinéens ».

LINCOLN, 624901737

In the news
Load More