Guinée/Covid-19 : « L’’idée selon laquelle nous pourrions nous en sortir sans respect des gestes barrières, est une idée fausse »

En cherchant à tout remettre à plat, nous donnons une nouvelle chance au virus de regagner davantage le terrain.

La crise Ebola devrait normalement nous rendre plus libres d’imaginer un autre avenir, à travers les solutions pour combattre d’autres épidémies. Depuis la fin du virus Ebola, notre système sanitaire semblait nous faire comprendre que nous sommes maintenant préparés à combattre toutes les épidémies. Cela nous a tant rassurés et fait espérer qu’aucune autre crise ne saurait prendre une telle ampleur. Cependant, nous sommes obligés de comprendre que cette idée était une impasse, car la démonstration de cette pandémie de covid19 à travers le monde a démasqué les défaillances de nos systèmes sanitaires. Nous voilà désormais contraints d’en trouver d’autres solutions pour combattre cette pandémie.

En effet, abandonner les mesures édictées par nos autorités, relâcher notre vigilance et nos efforts pour conjurer ce danger sous prétexte que la crise serait finie, ce serait irresponsable de la part de tous les citoyens. Ce ne serait pas seulement compromettre l’élan de la courbe qui est actuellement descendante, ce serait de mettre en danger quasi fatale la santé publique. A cet effet, l’idée selon laquelle nous pourrions nous en sortir sans respect des gestes barrières, est une idée fausse. L’idée selon laquelle nous pourrions nous en sortir en ne croyant pas à l’existence de cette pandémie comme bon nombre de nos compatriotes, est une idée immature. L’idée selon laquelle, parce que la crise serait soi-disant terminée, nous ne devrions plus nous préoccuper des mesures édictées et de ses conséquences socio-économiques est une idée dangereuse et risquée. Je vais aller plus loin. Considérons la crise comme une parenthèse qui sera bientôt refermée, faire comme si tout devait recommencer comme avant, comme si on allait se comporter comme avant, avec les mêmes modes de vie, les mêmes habitudes, serait une erreur fatale. Rien ne sera plus comme avant. Une crise d’une telle ampleur appelle toujours une remise en cause profonde. On ne peut pas assister à une telle pandémie sans remettre en cause les idées, les valeurs, les décisions qui ont exposé notre pays à cette pandémie, qui ont ôté la vie d’une quarantaine de nos compatriotes.

 Face à tous ces maux, nous devons continuer à soutenir nos médecins pas en les acclamant, mais à respecter les gestes barrières qui pourraient diminuer considérablement le taux de contamination. Par ailleurs, en dépit de la crise, nous devons continuer à garantir la stabilité de nos activités économiques. Nous devons protéger nos concitoyens les plus fragiles, qui sont d’ailleurs beaucoup plus exposés et qui souffrent le plus. Nous devons aussi tout faire pour éviter que les victimes guéries soient marginalisées, que nous ne pourrions plus ensuite réinsérer dans la société. L’exclusion, c’est ce que la crise pourrait engendrer de plus grave, tâchons à la combattre en créant une unité pour apporter nos soutiens aux malades et mettre fin ensemble à cette pandémie de covid19.

Par MOHAMED 2 KALLO

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :