Guinée/Covid-19 : Les médecins soignants menacent de partir en grève

Les médecins soignants menacent de partir en grève. Ils réclament  les primes exceptionnelles prévues par le gouvernement dans la phase 2 de la politique de riposte contre la pandémie. L’information a été donnée par Kaba Keita, président du collectif des personnels soignants de Covid-19.

 « Ce n’est autre que nos primes exceptionnelles. Si vous vous souvenez à la date du 23 juin dans la déclaration de la politique du gouvernement dans sa phase 2 de la politique économique et sociale pour la riposte contre la Covid-19, le premier ministre avait déclaré que le personnel soignant devait bénéficier de primes exceptionnelles pour trois (3) mois allant du mois de juillet au mois de septembre. A date, nous sommes à la fin du mois d’octobre et rien n’a été dit. Nous avons épuisé toutes les pistes, nous avons écrit au ministère de la santé, à la primature, nous avons eu une réunion de concertation avec l’ANSS et le ministère de la santé qui nous ont promis de nous revenir, mais nous n’avons toujours aucun signe. Nous avons réécrit à la primature parce-que le premier ministre a dit dans une de ses interviews juste avant l’élection présidentielle qu’ils ont dégagé tous les fonds en ce qui concerne la prise en charge des médecins. Nous leur avons écrit pour dire que nous nous n’avons rien reçu et la primature ne nous a pas répondu », a-t-il affirmé

Face au silence des autorités sur leurs revendications, ces médecins estiment que la grève est le seul moyen pour eux de se faire entendre.

« A partir du moment où nous n’avons pas d’interlocuteur, la seule façon pour nous de nous faire entendre c’est d’aller en grève. Ça sera une grève illimitée qui va commencer à partir du 13 novembre jusqu’à nouvel ordre tant que nous n’avons pas nos primes exceptionnelles. Nous allons arrêter de travailler pendant toute la grève, nous garderons le service minimum pour surveiller les malades à la réanimation », a-t-il laissé entendre

Un sit-in est prévu ce lundi 2 novembre par les médecins grévistes devant l’hôpital de Donka pour disent-ils ” un avant-goût” de la grève illimitée prévu le 13 novembre prochain.

Alhadji Minthé

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :