Guinée/COVID-19 : Hadja Maïmouna Bah Diallo estime qu’il y’a des non-dits dans cette affaire

Les cas positifs liés à la pandémie à coronavirus montent en ascenseur en République de Guinée. Une situation qui inquiéte la population et surtout les leaders politiques. C’est le cas de Hadja Maimouna Bah Diallo, vice-présidente du Conseil National des femmes de l’UFDG, qui exprime son inquiétude face à cet état car, selon elle, les autorités sanitaires ne donnent pas la réalité des faits.

« Je crois que la situation est plus grave que ça se présente, et j’ai très peur qu’on ne nous cache toute la vérité autour de cette maladie, je pense que la situation est très grave. Je souhaite qu’on sorte de ces habitudes de mensonge et qu’on dise la vérité au peuple de Guinée pour que chacun où il se trouve puisse prendre ses dispositions pour que nous puissions vaincre cette pandémie, sinon ça risque de nous envoyer très loin » lance-t-elle.

Poursuivant son intervention, Hadja Maimouna demande à la structure sanitaire de dire la vérité sur l’état des choses.

« La situation n’est pas maîtrisée en Guinée, de bonne ou de mauvaise foi, elle n’est pas maîtrisée. Et je voudrais demander à la structure sanitaire qui s’occupe de cette maladie, d’être plus réaliste et de dire la vérité pour aider à conscientiser les esprits des guinéens. Parce qu’on ne peut pas être des champions dans ça, même si on était encore fière de notre système sanitaire, nous tous nous savons que c’est un secteur laissé pour compte malgré l’expérience d’EBOLA, Coronavirus a démontré que nous n’avons pas appris la leçon » a rajouté la vice-présidente.

Pour lutter contre la propagation de cette maladie, elle invite chacun à prendre sa responsabilité pour protéger sa vie, celle de sa famille et des autres.

Mansaré Naby Moussa pour Kalenews.org

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :