Guinée : cette jeune littéraire dénonce les violences faites aux femmes dans son livre

‘’Tant que le Soleil brillera’’ est le titre d’un livre qui traite les violences faites aux femmes dont l’excision. Dans cette œuvre littéraire de plus de 200 pages, Maïmouna Marlee Camara aborde plusieurs thèmes autour de la fiction d’où la particularité du roman.

« J’ai choisi d’en parler autour d’une fiction, la manière de raconter les faits, je ne me suis pas limitée à toucher le drame, il y’a de l’humour ; je ne mets pas l’emphase sur ce qui est mal, je donne une lueur d’espoir d’où le titre tant que le soleil brillera. Il y’a des traditions qui doivent être changées parce qu’elles sont néfastes, mais il y’a aussi de belles choses et je mets ça en exergue dans le livre » indique-t-elle.

Paru en juin dernier, ce livre explique l’histoire de deux sœurs dont l’une est née en France et qui revient au pays trouvant en place certaines traditions comme l’excision au pays. Dans ces lignes, la quête identitaire, l’amitié, les violences conjugales, bref ! La scène de vie de tous les jours est abordée dans ce livre. 

Journaliste de formation, Maïmouna Marlee Camara est la présidente d’une association HOPE, qui a pour vocation de venir en aide aux orphelins du virus Ebola en Guinée. Elle invite la jeunesse à croire en ses rêves et ne jamais abandonner.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :