Guinée/Celebration des Journées de l’OMVS: ‘’ bientôt une place OMVS à Conakry’’

Placée sous le thème : « l’OMVS, un fleuve, 4 pays, un destin commun », la 2ème édition des journées de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal, a été célébrée ce lundi 11 mars 2019, à Conakry.
C’est la salle du 28 septembre du palais du peuple qui a servi de cadre pour la célébration de ces journée, qui coïncide cette année au 47è anniversaire de l’organisation sous régionale.
Cette cérémonie présidée par le ministre d’Etat à la Santé Publique, Gnankoi Lamah, a connue la présence de plusieurs hauts personnalités institutionnelles et diplomatiques.


Après avoir remercié les autorités et les partenaires qui dit-il, ne cessent d’accompagner les actions de son organisation, Hamed Diane SMEGA, haut commissaire de l’OMVS, dira que, « C’est grâce aux actions des Chefs d’Etat des pays membres que l’OMVS est aujourd’hui un outil d’intégration et que l’organisation est aujourd’hui citée, en exemple partout au monde par la qualité de la coopération entre les Etats sur une ressource vulnérable qu’est de la ressource en eau. Alors, je voudrais d’abord commencer en rendant grâce à Dieu pour ce leadership affirmé qui permet à l’organisation de faire face aux défis et aux enjeux qui sont multiples. C’est justement en phase de ces défis et ces enjeux que nous avons décidé de la commémoration, de la création de cet outil d’intégration qu’est l’OMVS, créée il y a 47 ans en Mauritanie. Mais d’abord avant la Mauritanie, c’était en Guinée. Comme l’ont bien dit les exposants, il y a le passage de ces Chefs d’Etats qui ont créé l’ORS, qui démontre à suffisance cette volonté d’intégration qui est aujourd’hui le socle sur lequel l’OMVS est bâtie. Pourquoi voulons-nous commémorer cette création ? Pour nous souvenir de ce que les pères fondateurs ont posé comme actes. »
Plus loin, il souligne que l’OMVS a perdu sa visibilité auprès des populations, avant d’annoncer que bientôt, son institution aura une place en Guinée.
« Je rappelle que dans chaque capitale de nos Etats, il y a une place OMVS. En Guinée, nous l’espérons très bientôt. A Dakar, vous avez une place OMVS très visible, centrale. A Bamako, il y a une place OMVS très visible et en Mauritanie également. Pourquoi ? Ce sont des symboles mais surtout pour marquer cette volonté commune d’aller ensemble vers la seule voie possible pour le développement qu’est l’intégration. Nous sommes d’autant plus confortés qu’en terre guinéenne de l’OMVS, qu’il y a déjà ici un centre du panafricanisme qu’est le Président de la République, le Pr Alpha Condé », dira-t-il entre autres.


A noter que cette seconde édition des journées de l’OMVS a démarrée ce dimanche par une randonnée pédestre de l’esplanade du stade du 28 septembre au jardin du 2 octobre, de Conakry.


Mohamed Barry, 224 624 39 57 84
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :