Grenade et Madic 100 Frontières graciés par le président Alpha Condé

Dans un décret lu à la télévision nationale dans la nuit de ce vendredi, le président Alpha Condé a gracié deux opposants. Il s’agit de Madic 100 Frontières dont la peine de 5 ans a récemment été réduit à 1 ans par la cour d’appel, et le militant de l’UFDG Aboubacar Diallo alias Grenade dont la peine de 10 ans a été confirmée en deuxième instance.

Cette grâce présidentielle dispense les deux condamnés à l’exécution de leurs peines d’où leur libération.

Kalenews

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :