Grenade a accepté de collaborer avec les services de renseignement pour accuser l’UFDG 

Après avoir démissionné de l’UFDG qu’il accuse de l’avoir abandonné, Boubacar Diallo alias Grenade se fait répondre pour la première fois depuis sa cellule par un membre du parti de Cellou Dalein Diallo.

Invité de l’émission Mirador mardi 8 juin, Ibrahima Sory Camara s’est voulu clair au sujet de Grenade qui était très proche de lui.

« Je suis désolé, navré du cas de ce jeune homme. J’ai décidé de prendre la parole pas pour blesser mon petit frère Aboubacar Diallo ‘’Grenade’’. Là où il est aujourd’hui, j’étais là-bas. Le 23 mars 2018 j’étais à la maison centrale. J’ai passé 8 mois en prison. Je connais ce que sait que la prison. Je connais les difficultés de la prison.  Il y a des moments pour un prisonnier, tu te diras que tout le monde t’a abandonné, même ta propre famille. Si tu ne te retiens pas, tu vas perdre le contrôle.

A vrai dire, Grenade a accepté de collaborer avec les services de renseignement pour accuser l’UFDG et donner des preuves que le parti donne des armes aux manifestants pour s’entretuer. Il a été entretenu quelque part à Conakry. Le feu Kénéma (ancien chef des renseignements, ndlr) s’il était vivant, il allait en témoigner. Grenade sait là où il m’écoute. Parce qu’ avant d’être là, hier je lui ai envoyé quelqu’un pour lui dire que je serai à FIM FM pour clarifier sa position.   

Le jour où Grenade a été arrêté, il a été appelé par ces mêmes hommes (des agents de services de renseignement, ndlr) qui ont dit Boubacar, on est au carrefour de Bambeto dans une voiture. Ils ont donné tous les renseignements en disant “viens nous trouver on va te donner encore un peu de sous.  Boubacar est venu là-bas avec son ami ; il était dans une ”boîte” quelque part. Quand il est arrivé on l’a pris avec son ami, on l’a mis dans la voiture pour l’envoyer dans le bureau de Kénéma. C’est tout ce qui s’est passé pour qu’il se retrouve dans cette situation. L’UFDG a compris mais nous avons refusé de mettre tout ça à la place publique », témoigne ce membre de la cellule de communication de la principale formation de l’opposition.

Et à Ibrahima Sory Camara de conclure que Grenade a pris certainement beaucoup d’argent sans pouvoir honorer son engagement en fournissant des preuves suffisantes pour accabler l’UFDG d’où son arrestation.

LINCOLN

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :