Gaoual : le centre de santé de Kounsitel dans un état de vétusté très poussé

Le centre de santé de la sous-préfecture de Kounsitel dans la préfecture de Gaoual se trouve dans un état piteux. Toute la localité ne dispose qu’un seul centre de santé qui est vétuste et confronté à un manque de personnel, d’équipements, d’eau et d’électricité.

Plafond écroulé, murs fissurés et environnement délétère, telle est l’image du centre de santé de Kounsitel dans la préfecture de Gaoual. C’est la plus grande structure sanitaire dont dispose cette sous-préfecture, pour une population de 18.572 habitants sur 9.986 filles. Le centre est composé d’une salle de consultation primaire curative, le programme élargi de vaccination PEV et l’informatique, la nutrition et la consultation prénatale CPN, plus une salle d’observation.

S’exprimant sur cette situation, le chef de centre Friki Traoré a laissé entendre que les difficultés sont énormes « notre centre de santé ne répond pas aux normes, nous n’avons pas de latrines, nous n’avons pas de point d’eau, le bâtiment est vétuste, les murs sont fissurés et nous recevons les malades dans cet état-là. Il y a plus d’une dizaine d’années on n’a pas d’eau, nous prenons des bidons pour aller chercher l’eau. Le personnel n’est pas aussi au complet, nous ne sommes que trois agents mutés de l’Etat, un agent PEV, un agent CPN et le chef de centre. Tous les autres ce sont des stagiaires, deux contractuels et une matrone », expose-t-il.

Au-delà de toutes ces difficultés énumérées par cet infirmier d’Etat, le centre enregistre aussi souvent une insuffisance de médicaments. Le médecin donne les raisons « nous avons les médicaments mais pas suffisamment. Notre centre est un centre déficitaire, nous  n’avons pas les moyens. Ce que nous gagnons ne nous permet pas de payer tout ce que nous voulons. Nous pouvons payer les 40% mais pas les 60% et nous n’avons pas de subvention depuis fort longtemps», justifie-t-il

En plus de toutes ses difficultés le médecin souligne aussi l’insuffisance des frigos dans ce centre ainsi que dans les postes de santé environnants pour la conservation des produits pharmaceutiques.

A Kounsitel, les agents de santé ne chôment pas. La population s’y rend régulièrement pour des consultations liées à plusieurs maladies dont les plus diagnostiquées  sont la pneumonie, le paludisme et les maladies diarrhéiques, informe le médecin.    

Malheureusement la capacité d’accueil de ce centre est très limitée. Cinq lits de malade pour toute la population, mais aussi le local n’est pas du tout entretenu, affirme le chef de centre avant de lancer un appel aux autorités sanitaires du pays à venir en aide à cete pupulation.

Un chantier a été ouvert récemment en face dudit centre pour la construction d’un nouveau bâtiment. Si ce projet arrive à terme, ce serait un ouf de soulagement pour les agents de santé ainsi que la population de Kounsitel.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :