G5-Sahel(Suite) : Ce dont il faut craindre de la solution militaire sur le long terme (Ali Camara)

On sait évidemment que la solution armée n’a jamais été la réponse au terrorisme. Pour le partisan du chaos, il n y a que le chaos qui arrange son business. La solution militaire a tout le moins un seul mérite, c’est de cacher le risque d’enlisement du terrorisme dans la zone sahélienne (à supposer qu’il en existe vraiment – sans dire qu’il n’en existe pas non plus – c’est de la réserve) et l’instabilité permanente de nos Etats. C’est vrai. Le cas du Moyen-Orient est une illustration infaillible : la situation des pays comme l’Afghanistan, le Pakistan, l’Irak, le Yemen, la Libye aujourd’hui etc…Sont un enseignement pour tous. S’adonner à cette pratique, c’est se prêter à détruire nos États dans le long terme. Quand on sait assez souvent les velléités de spoliation des richesses des États en temps de guerre, on ne devrait que s’en méfier davantage.

Il faut plutôt trouver les moyens d’aller à la source du problème, appréhender ce système de radicalisation, surtout des plus jeunes. Il y a que dans le contexte africain, le problème du  terrorisme est plus une question conjoncturelle. Les États qui y sont confrontés doivent tout d’abord créer les conditions de leur existence effective et veiller à l’efficacité des politiques et de la justice sociales, afin d’améliorer les conditions de vie de leurs peuples. Le cas spécifique au Nord du Mali devrait mieux nous aider à comprendre ce problème.

Il est temps d’impliquer davantage les sociétés civiles, toutes les forces vives pour ainsi dire et proposer des solutions plus conciliantes à l’interne des États. Il est aussi temps que les organisations régionales et sous-régionales africaines prennent leurs responsabilités, sans se contenter du « suivisme » habituel ou attendre des aides de je ne sais où. Il faut des solutions africaines aux problèmes africains, surtout quand il s’agit de dérèglement social. Sur ce chemin, le dialogue, la diplomatie, l’éducation et l’encadrement des plus vulnérables devraient être privilégiés.

Ali Camara

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :