Football : Mon Général, Antonio Souaré a fait mieux que n’importe qui ! (Opinion)

Le célèbre médiateur de la crise des mécènes du football guinéen commence à dévoiler sa face cachée.

Autre fois très élogieux envers le Président Antonio Souaré, le Général Mathurin Bangoura s’est empressé d’ôter son manteau de médiateur pour porter celui de directeur de campagne autoproclamé d’un candidat à la présidence de la FEGUIFOOT, et semble ne plus se rappeler de ses dires il ya quelques mois.

Dans une récente sortie médiatique, le président du CIK tire un trait sur l’énorme investissement de M. Souaré jusqu’à renier même le statut d’investisseur en infrastructures sportives à ce dernier. Le Général ne se limite pas là, il ne reconnaît même plus à l’homme son apport dans le financement du championnat guinéen.

Qu’est ce qui s’est réellement passé pour que l’officier supérieur puisse changer de costume en si peu de temps ? Cette situation amène les observateurs avertis à douter de la sincérité du gouverneur de la ville de Conakry dans ce jeu. Soit il se laisse un peu aller dans son nouveau rôle de directeur de campagne autoproclamé où il fait sciemment noircir le passage remarquable du propriétaire du Horoya AC à la tête du football guinéen. Faut t-il rappeler qu’en dehors de l’académie AFAS à Yorokoguia, Antonio Souaré a mis en place plusieurs académies à l’intérieur du pays notamment à Kindia et à N’Zérékoré.

L’investissement sur le stade de Général Lansana Conté de Nongo qui est désormais la fierté de tout un peuple, peut faire les gazons synthétiques pour toutes les préfectures de la Guinée. Il est important de préciser que le stade annexe du 28 septembre, le stade municipal de Coléah et ceux de Forécariah et N’Zérékoré vont bénéficier de la générosité de ce monsieur. Combien de clubs fonctionnent grâce à l’assistance de Monsieur Souaré ?

Cet homme s’est honorablement complété avec l’État en prenant en charge certaines dépenses sans attendre les autorités du pays. Pour la postérité, il faut signaler de passage qu’en plus de la finalisation du Stade Général Lansana Conte a coût de plusieurs milliards de francs guinéens, Antonio Souaré a achevé les travaux du Centre Technique de Nongo qui était toujours en chantier et l’hôtel du Syli qui a bénéficié de sa touche personnelle. Avec les sélections nationales, toutes catégories confondues, il a souvent envoyé certains membres de la délégation à ses frais pour permettre à tous les techniciens d’accompagner l’équipe, mais aussi certains joueurs qui risquaient de ne pas voyager faute de moyens. On ne va pas se mettre à énumérer tous les efforts consentis par Mamadou Antonio Souaré pour le football guinéen, mais la morale et la reconnaissance nous imposent de recadrer certaines vérités pour le respect de l’histoire.

Antonio Souaré est pour le moment le plus grand investisseur du football guinéen depuis l’indépendance. Général même a mentionné cela dans une sortie médiatique avec les journalistes de Football Factory. Ce jour, il s’est même fâché contre l’État et certains cadres qui en veulent à Antonio Souaré. Ces vidéos circulent déjà sur les réseaux sociaux, donc attention Général d’autres preuves sont soigneusement gardées dans les tiroirs.

Cheick Ahmed Sylla, Chroniqueur Sportif

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :