Financement des élections sans aide extérieure : « Il voulait commettre son crime électoral sans témoin »

Au cours de l’assemblée virtuelle de son parti tenue ce samedi 26 juin, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), s’est prononcé sur le discours du président Alpha Condé lors de l’inauguration du chemin de fer Dapilon-Santou du consortium SMB-Winning. Si dans ce discours, le président Alpha Condé s’est félicité d’avoir financé trois élections sans concours extérieur, Cellou Dalein avance le pourquoi.

« Il a oublié de dire pourquoi il a évité l’implication des PTF dans le processus électoral guinéen. Pourquoi a-t-il décliné l’offre de financement de ces élections par nos partenaires tout en continuant à leur tendre la main dans la lutte contre le Covid-19 et Ébola et pour le financement des programmes et projets de développement ? Ce n’est évidemment pas au nom de l’indépendance et de la souveraineté nationale qu’il le fait », s’est-il interrogé de faire savoir que c’est :

« Tout simplement parce qu’il voulait commettre son crime électoral sans témoin. Il savait pertinemment qu’en acceptant le financement et l’assistance technique des partenaires, il serait obligé d’accepter en même temps l’évaluation et l’observation de son processus électoral par ces derniers qui n’auraient pas manqué de dénoncer sa mascarade électorale et même de s’en retirer. C’est pour éviter ce clash qu’il a décidé, malgré la fragilité de nos finances publiques, de faire supporter le poids de ces trois scrutins par le budget de l’Etat au détriment de l’entretien de nos routes et de la réalisation de plusieurs projets et programmes de développement » a dénoncé El hadj Cellou Dalein.

« Savez-vous que le budget national d’investissement de 2020 n’a été exécuté qu’à hauteur de 5% des prévisions », intérroge-t-il.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :