Finance Publique : « La modernisation de la gestion des finances publiques en Guinée d’après la loi organique du 6 août 2012 »

C’est le titre d’un nouvel ouvrage sur les finances publiques guinéennes dédicacé ce jeudi 13 juin 2019, au Centre Culturel Franco-Guinéen. Compte tenu de diverses bouleversements des finances publiques guinéennes au cours de ces dernières années, Mamadou Gando Bah , l’auteur de cette œuvre s’est donné la lourde tâche de faire une étude détaillée sur les innovations apportées par la loi n°2012-12 du 6 août 2012 ,portant sur loi organique relative aux lois de finances de Guinée.

« Mon premier constat, je me suis rendu compte que la littérature des finances publiques n’est pas abondante en Guinée. J’ai compris que les spécialistes des finances publiques ne se bousculent pas. La doctrine est très faible. Donc je me suis dit qu’il faut contribuer un peu pour faire évoluer cette doctrine.

Mon deuxième constat, après l’adoption de la loi organique de 2012, quand les autorités se sont mobilisées pour sa mise en œuvre, je me suis rendu compte d’une certaine précipitation de mécanismes qui étaient mis en place qui n’étaient pas adopté et ne répondaient pas aux enjeux qu’exigeaient cette loi organique», a expliqué Mamadou Gando Bah, spécialiste en Finance publique, quant à l’idée qui l’a poussé à écrire cet ouvrage.

Ce livre porte sur deux chapitres « Le 1erporte sur les innovations au niveau de 4 alternés, notamment : la préparation, l’adoption, l’exécution et le contrôle des finances publiques. J’ai essayé de ressortir les innovations de la loi organique comparativement à la loi organique de 1991.

Le deuxième chapitre porte sur les difficultés que rencontrent les autorités guinéennes dans la mise en œuvre de la loi organique. Donc j’ai fait sortir quelques difficultés et j’ai apporté des solutions pour les résoudre.

J’ai fait une sorte de droit comparé entre la loi organique de 2012 de la Guinée à celle de 2001 de la France. Ceci m’a conduit à sortir des innovations, mais également des limites de la loi organique Guinéenne », a-t- il résumé.

Mamadou Gando Bah est titulaire d’un diplôme d’administration publique de l’ENA de Strasbourg et d’un diplôme d’inspecteur des finances publiques de LENFIP de Paris. Il est également titulaire d’un master 2 en administration et finance publique et d’une maitrise en droit public de l’université Gamal Abdel Nasser de Guinée. Il est aujourd’hui inspecteur d’Etat suite à un cours national.

K

alil Camara 628 87 97 66

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :