Fin de l’épidémie à virus Ebola en Guinée :ne veut pas dire que le virus n’existe plus »

Déclarée le 14 février dernier, le gouvernement guinéen à travers le ministère de la santé a annoncé la fin de la résurgence de la fièvre hémorragique à virus Ebola ce samedi. Une bonne nouvelle pour le virologue Taliby Dos Camara, mais qui demande une précaution sans faille des autorités.

Cette victoire de la Guinée dans son front contre Ebola fait suite à 42 jours d’observation sans aucun nouveau cas notifié dans le pays. Mais ce virologue appelle à la prudence.

« C’est une bonne nouvelle, il faut l’avouer, l’objectif de tout chercheur, de tout gouvernement ce qu’il n’y ait pas de maladie dans son pays. Notamment une maladie aussi grave que la maladie à virus Ebola. Mais toutefois vous devez comprendre que ceci ne veut pas dire que le virus n’existe plus en Guinée. Le virus retourne dans les porteurs saints qui sont les chauves-souris… » prévient Dr Taliby Dos Camara.

Contrairement aux années 2014-2016 où le virus mortel avait tué plus de 2 milles personnes. Cette fois-ci l’épidémie n’a fait que 5 morts. Taliby Dos Camara fait des recommandations aux ministère de la santé.

« Je demande au ministère de la santé de multiplier les efforts dans la sensibilisation. Et si j’insiste pour la sensibilisation c’est pour m’adresse directement au ministère de la santé c’est parce qu’ils ont suffisamment de moyens pour sensibiliser. Car il faut poursuivre la sensibilisation pour faire comprendre à la population que cette maladie n’est pas une fatalité. Mais que c’est un réel problème de santé qu’on peut éviter. Pour ce faire le ministère de la santé doit utiliser les personnes ressources et plus proches de la population pour communiquer davantage sur la maladie ».

Classée parmi les virus les plus dangereux avec taux de mortalité très élevé, le virologue estime que la solution pour vaincre définitivement Ebola, « l’abstinence à la consommation des chauves-souris est l’une des solutions pour permettre fin à la contamination du virus Ebola dans le pays » assure M. Camara.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :