Feguifoot : Nouveau rebondissement dans l’affaire Amadou Diaby

C’est une affaire qui remonte en 2019 après la débâcle du syli à la CAN égyptienne. Amadou Diaby qui était le premier vice président de la feguifoot d’alors et Paul PUT sont accusés de “corruption” et de “Racket”. Après examen du dossier la commission d’éthique de la FGF avait lourdement sanctionné les deux prévenus. Sauf qu’Amadou Diaby qui a toujours clamé son innocence a fait appel au niveau du tribunal arbitral du sport (TAS) pour être rétabli dans ses droits.

Alors que l’audience est prévue à la fin de ce mois, le président de commission d’éthique de la feguifoot a animé une conférence de presse ce lundi pour dénoncer les manquements de la fédération dans les procédures. Selon Amadou Tham Camara les preuves qui accablent Amadou Diaby n’ont toujours pas été envoyées au TAS.On vous (jouranliste) appelle pour vous dire que l’audience est prévue le 28 février prochain. On a remis toutes les preuves qui accablent Mr Diaby à la feguifoot, Mais les preuves n’ont pas été transmises au TAS par la fédération. Et si les preuves manquent, il (Amadou Diaby) sera disculpé pour manque de preuve. Mais qui a refusé d’envoyer les preuves ? C’est là, la question qu’il faut se poser maintenant oubien qui a empêché qui d’envoyer les preuves ? s’interroge Amadou Tham Camara avant de poursuivre En tout cas si le corrupteur est blanchi, le corrompu sera tout simplement blanchi aussi et donc Paul PUT peut-être acquitté aussi si les preuves n’arrivent pas au TAS

C’est un nouveau rebondissement donc dans cette affaire qui est loin de tirer son épilogue. Tous les regards sont tournés vers Lausanne en attendant le verdict du TAS.

Yagouba Diallo

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :