Face au CNRD: Les tenanciers des hôtels, motels… demandent la levée du couvre-feu

Après les fondateurs des écoles et universités privées de Guinée, le président de la junte au pouvoir a reçu dans ce mercredi 22 septembre, les détenteurs des Hôtels, Motels, boîtes de nuit, Bars et restaurants, au compte des concertations nationales entre les forces vives de la Nation et le comité national du rassemblement pour le développement.

Prenant part à cette rencontre, Valy Sakho, président de l’association guinéenne des tenanciers a mentionné que l’heure n’est pas à la dictature.

« Nous les remercions humblement de nous avoir considérés dans la prise de décision. On leur a souligné les maux dont nous souffrons depuis l’apparition du COVID-19. Et ils ont promis, qu’ils nous reviendront, parce qu’ aujourd’hui le couvre-feu est insensé à partir du moment où les pays limitrophes de la Guinée ont ouvert leurs secteurs d’activité pour ne pas freiner l’évolution de l’économie nationale. Car si les tenanciers ne fonctionnent pas c’est un manque à gagner pour non seulement le gouvernement mais aussi la population», a-t-il expliqué avant de poursuivre:

«Nous avons demandé tout simplement la réouverture de nos activités, parce que le couvre-feu c’est insensé. Nous sommes conscients de l’existence du COVID-19, mais aujourd’hui il y’a plus de personnes vaccinées en Guinée qu’au Sénégal, pourquoi ne pas lever le couvre-feu? Si hier les autorités se cachaient derrière le menton COVID pour imposer leur dictature, aujourd’hui nous ne sommes pas dans ce contexte », précise Valy Sakho.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :