Evènements de janvier et février 2007, les purges de 1971: Ce que propose Amadou Sow

0
174

Etant en Belgique, Le président du Mouvement Nouvelle Synergie(NSR) pour la République s’est exprimé ce jeudi sur les questions d’actualité de la Guinée.

Tout d’abord, Amadou Sow a abordé les événements  de janvier février au cours desquels plusieurs Guinéens ont perdu la vie ou ont été blessés.

« Les évènements de janvier et février 2007 ont traumatisés le peuple de Guinée. Les Guinées ont été battus, blessés, tués. Selon de témoins oculaires des femmes ont été violées à ciel ouvert lors de ces événements. Il est important de punir les coupables pour que plus de tels événements ne se reproduisent contre le peuple de Guinée, diligenter la procédure judiciaire et plus que nécessaire pour consolider l’Etat de droit et la sécurité du citoyen lambda ».

Cet activiste a également mis l’accent sur les purges de 1971, sous le régime d’Ahmed Sékou Touré.

« L’Etat doit prendre en charge les victimes du camp boiro. La mise en place d’une commission de vérité et réconciliation est cruciale pour pallier les préjudices subis par ces derniers à un moment donné de l’histoire de notre pays ».

Dans la même intervention, le président du mouvement NSR n’a pas manqué de dire son mot sur la composition du gouvernement.

« La reconduction d’un ministre qui a bien géré n’est pas mauvais. Cependant reconduire un ministre mêlé dans les affaires de corruption n’est pas dans l’intérêt d’un citoyen qui est en difficulté de subvenir à ces besoins.

La prise de conscience de la jeunesse guinéenne est salutaire. En effet elle ne doit pas céder au népotisme le régionalisme également l’ethnocentrisme afin de renforcer l’unité nationale », a-t-il lancé.

Par Kalil Camara

Laisser un commentaire