États-Unis : qui est l’homme en peau de bête vu lors des violences au Capitole ?

Un homme, qui semble déguisé avec de nombreux tatouages sur le corps, est visible sur de nombreuses photos prises lors de l’intrusion de militants pro-Trump au Capitole américain. C’est une figure bien connue du mouvement QAnon.

Son accoutrement pourrait faire sourire, mais son engagement est bien réel : avec son bonnet en peau de bête, ses cornes, son maquillage et ses tatouages sur le corps, cet homme est l’une des figures symboliques de l’intrusion de militants pro-Trump dans le Capitole, à Washington, aux États-Unis, jeudi 6 janvier. Ce grand homme torse-nu est même apparu derrière le podium du Sénat.

L’individu est loin d’être un inconnu : c’est une personnalité bien connue du mouvement QAnon, le mouvement aux thèses conspirationnistes et qui soutient Donald Trump de manière indéfectible. Il s’appelle Jake Angeli, mais il est mieux connu sous les pseudonymes Q Shaman et Q Guy, des surnoms en référence à ce mouvement QAnon. Quant à son costume, il l’a choisi pour “attirer l’attention”, a-t-il expliqué dans une interview donnée au journal The Arizona Republic.

Un adepte de différentes théories du complot

Comme les autres adeptes de cette mouvance QAnon, Jake Angeli croit notamment à un grand complot mené contre Donald Trump, seul homme capable de lutter contre les pédophiles cannibales du Parti démocrate. Ils sont persuadés que la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine est une fraude électorale massive, d’où l’envahissement mercredi du Capitole.

Dans une interview donnée à ORF (le média public autrichien) lors d’un rassemblement en Arizona, il explique dénoncer la corruption au plus haut niveau des gouvernements : “Partout dans le monde, les pays sont occupés par les institutions bancaires centrales, qui prêtent au gouvernement, ce qui leur permet de maîtriser tous les rouages socio-économiques et géopolitiques du pays.”

Selon Jake Angeli,toujours, “des milliards de dollars sont utilisés pour créer des tonnes de bases souterraines, où ils ont des technologies de pointe top secrètes. Ils voient comment créer de l’énergie infinie, une technologie anti-gravité, de l’inertie propulsée ou encore avancer sur le clonage ou ce genre de choses folles.” Il craint la création d’un “nouvel ordre mondial”. Le militant affirme avoir trouvé ces découvertes grâce à des recherches sur internet, et fait également référence aux théories des Illuminati.

Un habitué des manifestations

Avec son look reconnaissable, il est apparu dans de nombreuses manifestations, la plupart du temps avec une pancarte, sur laquelle est écrit “Q sent me” (“Q m’a envoyé”), en référence au personnage anonyme nommé “Q”, qui publierait des indices sur le fameux complot, selon le mouvement QAnon.

En février 2020, il participe à un rassemblement pro-Trump à Phoenix (Arizona), affirmant que le mouvement QAnon est en train de prendre de plus en plus d’ampleur. Il prend part aux manifestations qui contestent les résultats de l’élection présidentielle dans son État, mais aussi aux différents rassemblements qui réclament la réouverture des entreprises, fermées par le gouvernement pour ralentir l’épidémie de Covid-19.

Il est vu plusieurs fois devant le Capitole de l’Arizona, dénonçant des conspirations qu’il dit avoir découvertes. Le 12 décembre dernier, il est aussi dans la marche pro-Trump. Il répète que l’élection présidentielle “a été volée”.

La photo de Jack Angeli défilant dans une manifestation Black Lives Matter (“la vie des Noirs compte”), a pu surprendre, voire persuader certains internautes que l’homme est en réalité un militant antifasciste déguisé. Mais on voit que ce 5 juin 2020, l’homme participe en fait à une contre-manifestation, et qu’il crie des slogans contre le mouvement Black Lives Matter. “Realize the media is corrupt !” (“Réalisez que les médias sont corrompus !”), “Research Q !” (“Recherchez Q”), crie-t-il notamment.

Il est également présent à une marche pour le climat, le 20 septembre 2019 en Arizona. Plus récemment, il s’est pris en photo aux côtés de Rudy Giuliani, l’avocat de Donald Trump.

Avec francetvinfo

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :