Etats généraux des Rotary en Guinée : voici les grands défis des différents clubs

Les clubs Rotary de Guinée ont tenu leurs états généraux du 29 au 30 mai à Conakry. Cette rencontre de deux jours, vise à faire une mise au point des acquis et faiblesses des Clubs Rotary en Guinée mais aussi trouver des pistes de solution pour le rayonnement de cette entité au pays.

Le Rotary international a été créé en 1905 et a vu jour en Guinée en 1986. Depuis sa mise en place il y a 36 ans en république de Guinée, huit clubs Rotary ont été créés dont deux radiés, quatre clubs Rotaract et deux clubs interacts.

Selon Serge Keïta Sarr, adjoint du gouverneur pour la Guinée de Rotary, il y a une lenteur dans l’évolution du Rotary en Guinée « il y a une lenteur dans l’évolution du développement de l’effectif du Rotary en Guinée mais également à notre présence au district 9101 qui est l’instance sous régionale qui regroupe l’ensemble des clubs de la sous-région. Il faut se voir à travers le rétroviseur pour comprendre ce qui ne va pas et tirer les leçons puis relancer afin que l’image du Rotary en Guinée et sur le plan sous régional puisse rayonner », explique-t-il.

De son côté, Mohamed Lamine Magassouba président de la commission d’organisation des états généraux des Rotary en Guinée précise que quatre axes essentiels ont été débattus durant cette rencontre « Premièrement que les clubs partagent leurs expériences, chacun expose ce qu’il endure comme difficultés et comme force ; deuxièmement le Rotary se repose sur sa jeune génération qui s’appelle les rotaraciens. Nous avons un programme qu’on appelle elevate rotaract et on discutera de cela ; Troisièmement on discutera sur les réunions inter villes c’est une occasion de l’instituer pour que l’action rotarienne se pérennise chaque an et quatrièmement, le Rotary c’est la camaraderie, l’amitié on en profite pour échanger tout en respectant les gestes barrières », notifie-t-il.

Fodé Touré, délégué représentant rotoract district en Guinée est tout enthousiaste d’exposer les défis auxquels sont confrontés les rotaraciens « c’est une occasion pour nous en tant que rotaraciens de voir concrètement comment nos clubs fonctionnent à l’interne, quels sont les défis et projections avec la collaboration de nos partenaires rotariens et trouver des solutions pour rehausser le niveau des clubs rotary et rotaract en Guinée », dit-il.

Au terme de l’activité, le bureau Exécutif National a été mis en place dont la Présidente est Past Présidente Hélène SAVANE (Club Rotary de Conakry) pour un mandat d’un an renouvelable une fois, Secrétaire Permanent : Past Président Arnédo HOUETO (Club Rotary de Conakry) pour un mandat de deux ans renouvelables une fois, Présidents de Commissions Nationales (mandant de deux ans renouvelables une fois), Commission Nationale Expansion et Développement des Effectifs : Past Président Mohamed Lamine MAGASSOUBA (Club Rotary de Conakry-Ousmane Aribot), Commission Nationale Finances : Past Président Boubacar DIALLO (Club Rotary de Conakry-Ratoma), Commission Nationale PolioPlus: Past-Présidente jacqueline ARIBOT (Club Rotary de Conakry-Ratoma), Commission Nationale paludisme: Djibril CISSE (Président du Club Rotary de Conakry-Ousmane Aribot), Commission Nationale Jeune Génération : Past DRRD Oumoul Khaïry BARRY (Club Rotaract de Conakry), Commission Nationale Formation : Past Président Arnédo HOUETO (Club Rotary de Conakry), enfin Commission Nationale Hépatite : Past Président Mohamed Lamine MAGASSOUBA (Club Rotary de Conakry-Ousmane Aribot).

Elles seront complétées des Commissions Nationales Gestion des Actions Communes et Relations Publiques et la date retenue pour l’organisation de la 1ère édition des Réunions Inter villes de la Guinée c’est du 4 au 6 février 2022. A cet effet, le Club choisi pour l’organisation est celui du Rotary de Conakry.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :