Enterrement des victimes des manifestations : Tirs à balles réelles sur le cortège funèbre, des blessés évacués d’urgence…

Des tirs à balles réelles sur le cortège funèbre et des blessés évacués à l’hôpital, c’est le bilan provisoire des vives altercations qui ont éclaté ce lundi 4 novembre 2019, entre forces de l’ordre et les membres du Front national pour la défense de la constitution, mobilisés pour accompagner les corps des onze jeunes tués les 14, 15 et 16 octobre dernier, à  leurs dernières demeures.

Ils étaient nombreux des membres du FNDC a rallier ce lundi la mosquée de Bambéto pour rendre un dernier et vibrant hommage à leurs amis qui ont été récemment tués.

 Après la levée de corps à l’hôpital Sino-Guinée, les marcheurs ont suivi le chemin jusqu’au niveau de Bambéto. Sur le chemin, tout allait bien.

Arrivée à Bambéto, de vives altercations ont éclaté entre ces marcheurs et les forces de l’ordre installées à la station faisant face au rond-point

A en croire certains témoins, à l’approche du cortège funèbre, un véhicule de police qui a quitté Bambéto a foncé en direction de la foule avec des tirs en l’air. C’est à ce moment-là qu’il y aurait eu des blessés qui ont été évacués à l’hôpital pour des soins d’urgence.

Selon une source, l’un de ces jeunes blessés par balles ce lundi à Bambéto s’appelle Alpha Oumar Diallo, âgé d’une trentaine d’années. Il aurait reçu une balle à poitrine.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :