Enjeux et perspectives du secteur minier guinéen : Une cinquantaine de journalistes en formation

Les travaux de la 2ème édition de l’atelier de formation axés sur les enjeux et perspectives du secteur minier guinéen ont été lancés ce jeudi 24 juin à Conakry. Initiée à l’intention des journalistes, la rencontre est organisée par le ministère des Mines et de la Géologie, en collaboration avec Wassolon Agency communication.

Prévu du 24 au 26 juin 2021, une cinquantaine de journalistes participe à cet atelier de formation qui vise à doter la Guinée d’une presse à la pointe de l’information minière.

Selon le directeur général de Wassolon Agency, Aboubacar Diallo, « Le présent atelier confirme le bien-fondé de l’ambition portée par le ministère des Mines et de la géologie et ainsi partagée et appuyée par Wassolon Agency Communication, l’ambition, dis-je, de doter la Guinée d’une presse à la pointe de l’information minière. Une presse qui, de par le relais de données factuelles et d’une appréciation juste, contribuera indéniablement à booster le secteur minier guinéen. En effet, la tenue de cette session, un peu plus de deux ans après, la première offre l’occasion de cerner des problématiques et réalités, davantage enrichies des progrès. Mais aussi des défis résultant de la chape de plomb de la Covid-19. C’est dire donc que cet atelier intervient à un moment où le secteur minier de notre pays connaît plus d’intervenants, plus de résultats, en termes de volume d’extraction et d’importation, d’emplois généreux, d’outils de service du contenu local et du développement national. Il est aussi un espace idéal offert aux médias, à l’effet d’y soulever des questions et préoccupations portées par les populations. Notamment sur les retombées financières, la protection de l’environnement et la transformation industrielle de la bauxite… Par conséquent, j’exhorte la cinquantaine de participants à la plus grande concentration sur les échanges durant ces trois jours d’atelier » a-t-il lancé.

Le secrétaire général du Ministère des Mines et de la Géologie, Sadou Nimaga, lui, a invité les participants au plus grand professionnalisme dans la diffusion des informations minières, notamment les problématiques liées au développement du secteur minier.

« Il est important que les acteurs de la presse qui ont pour rôle de relayer l’information sur les actions publiques soient informés et aient une exacte compréhension des aspects techniques, qui constituent les spécificités du secteur. Les nombreux résultats obtenus et les perspectives en cours doivent être connus et partagés avec les populations qui ont élu le président de la République sur la base d’un projet de société dont les actions ayant abouti auxdits résultats, sont partie intégrante. Lorsque l’information exacte domine, la confusion disparaît. C’est pourquoi, nous vous invitons au plus grand professionnalisme dans la diffusion des informations minières, notamment les problématiques liées au développement du secteur minier, les réformes mises en œuvre, les actions déployées, les acquis et perspectives. Vous êtes la clé de voûte pour la diffusion des informations, les faiseurs d’opinions, le quatrième pouvoir de notre nation. Et un maillon important du processus de démocratisation », a-t-il précisé dans son discours d’ouverture.

Durant les jours d’échanges et de travaux, les participants à cet atelier de formation aborderont plusieurs sous-thèmes dont les principaux sont les bonnes pratiques de l’industrie minière, la commercialisation des matières précieuses, le partage de la rente minière etc.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :