Éducation : Le MENA prend de nouvelles mesures contre les enseignants grévistes et les élèves absents

Lundi 03 février 2020 est le dernier jour de l’ultimatum donné aux enseignants grévistes du syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée(SLECG) par le Ministère de L’Education Nationale et de l’alphabétisation (MENA). Passé ce délai, tout enseignant qui ne sera pas en situation de classe sera suppléé, et les élèves en situation d’absence seront exclus. Selon Hansa Diawara, porte-parole du MENA, cette mesure correspond aux dispositions des différentes lois.

« Quant aux enseignants il a été dit que c’est clair, que c’est le travail qui est payé et non le travailleur .Travail effectué égal travail payé. C’est partout au monde. Pour les élèves c’est aussi simple que ça. L’lorsqu’un élève à 25% d’absence à l’école c’est que cet enfant n’a pas de niveau.Il faut le mettre de côté et continuer avec les autres enfants. Il a été décidé que celui qui ne viendrait pas aujourd’hui, le département serait en mesure de le suppléer. Parce que la grève est un droit, payer aussi le travail effectué est un droit. Le ministre a dit que nous allons trouver des suppléants pour des enseignants qui ne viendront pas en situation de classe. Et c’est suppléant c’est pour le mois de février jusqu’au mois de juin. C’est-à-dire l’année entière. Ceux qui ne viendront pas ne seront pas payés parce que leurs salaires serviront à payer les suppléants », a menacé le porte-parole du MENA.

Malgré ces menaces, les enseignants du SLECG restent tout de même droits dans leur botte. Ils sont nombreux encore ce lundi à ne pas rejoindre les classes.

Mouctar Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :