Éducation : « Il n’y aura pas année blanche, on a atteint les 2/3 des cours»,dixit Ansa Diawara

Parlant de la perturbation des cours suite à la grève lancée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs  de Guinée (SLECG) , mais aussi par l’état d’urgence déclaré par le président de la République, Mohamed Ansa Diawara ,porte-parole du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation(MENA), rassure qu’il n’y aura pas année blanche. Selon lui, les 75% exigés dans les conventions internationales pour faire composer les élèves sont atteints.
« Il n’y aura pas année blanche Sur le plan international, on appelle année blanche lorsque les 2/3 (75%) des cours ne sont pas atteints  au cours de l’année. Quand les 2/3 des cours sont atteints, les lois internationales acceptent de faire composer les élèves. Aujourd’hui, on est pas à ce niveau. On a fait 6 mois de cours. Cela veut dire qu’on a déjà atteint les 75%»,
a fait savoir le porte-parole du MENA, avant de dire: «Les perturbations du SLECG n’ont pas eu raison de l’école guinéenne. S’il y’a trois ans les cours ont été perturbés par le SLECG à souhait, cette année ça a été un échec cuisant chez eux. Et même s’il y’a eu perturbation si minime soit-elle, le département prendra toutes les dispositions pour combler ce vide. Je vous rassure déjà qu’il n’y aura pas année blanche», a rassuré Ansa Diawara.
À l’en croire , à n’importe quel moment de la reprise  des cours, les programmes seront entièrement achevés.
«Le temps que prendra cet état d’urgence, nous le compenserons comme on a l’habitude de le faire».
Si les cours sont suspendus à l’école, ils ne le sont pas à la maison. C’est pourquoi , le porte-parole du MENA demane aux parents d’élèves de veiller sur leurs enfants à la maison.
« Il faut que chaque parent veille à ce que ses enfants lisent les cours qui ont été déjà dispensés depuis le mois d’octobre jusque maintenant».
Pour l’instant aucune date n’est prévue pour la reprise des cours. Cela dépendra de la levée de l’état d’urgence pris par le président de la République.
Mouctar Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :