Dubréka/Insécurité : Un corps sans vie retrouvé à Bouramaya Tanéné

Un corps sans vie a été retrouvé dans la matinée de ce mardi 12 mars à Bouramaya Tanéné dans la préfecture de Dubréka. Agé d’une trentaine d’années, Djibril Sylla marié et futur père d’un enfant, a été retrouvé par une vendeuse de Haricot qui a alerté directement les citoyens par ses cris. Joint au téléphone par notre rédaction, Alain Koumbassa beau-frère de la victime revient sur les circonstances « c’est ma jeune sœur qui m’a appelé ce matin, qu’on a retrouvé son mari mort à la devanture. D’après le constat, il a été bastonné et le corps a été  déplacé » narre-t-il.

Cependant, le corps de la victime a été remis à la famille sans aucune autopsie comme le témoigne M. Koumbassa « Nous n’avons pas vu le sous-préfet sur les lieux, on nous a remis le corps alors qu’il n’y a pas eu d’autopsie, car si c’était le cas nous allions voir un papier sur le corps, mais ce n’est pas le cas » dénonce-t-il.

Joint au téléphone, le sous-préfet rejette en bloc ces propos du beau-frère de la victime « il y’avait la gendarmerie, la police et labrigade de recherche de Dubréka. Nous attendons les différents rapports de ces services et l’enquête continue pour connaitre le coupable de ce crime » annonce M. Youla.

Pour confirmer les propos du sous-préfet, le lieutenant Ousmane Denkenis Koumbassa officier de la Police judiciaire en service à Bouramayah Tanéné indique « depuis 6h du matin nous sommes allés faire l’autopsie. La victime avait des blessures au niveau de la tête côté gauche, des égratignures au niveau des reins et des saignements à la bouche. Le corps a été transporté car il était complétement déshabillé. Selon les informations, la victime est sortie le soir pour faire un transfert d’argent à son apprenti qui est à Conakry pour acheter des matériels car il est tapissier » précise-t-il.

Marié il y’a de cela un an, Djibril Sylla laisse derrière lui une veuve qui est enceinte de quatre mois. Son inhumation aura lieu demain mercredi à Boffa son village natal.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More